Agenda


Les dates à inscrire dans vos agendas.

Event Information:

  • lun
    19
    fév
    2018

    Donner voix aux sens et corps aux mots : de l'écriture du sensible à l'écriture du geste. Par Marika Rizzi

    14h.Maison des Sciences de l'Homme, salle du Conseil A. 54, boulevard Raspail 75006., Paris.Métro Sèvres Babylone
    Donner voix aux sens et corps aux mots. De l'écriture du sensible à l'écriture du geste. Une conférence de Marika Rizzi
     Cette intervention vise à créer une boucle entre une certaine pratique de la danse, l’expérience sensible de sa transcription en mots et la résonance que ce dialogue a provoquée à postériori au sein du geste. Questionner la trace que l’exercice d’écriture a laissé dans la danse et dans l’approche au mouvement pour essayer d’identifier de quelle façon parler du geste et du sentir contribue à fabriquer un langage chorégraphique.
    L’étude prend appui sur un travail de recherche et d’écriture autour des pratiques dansées de Kirstie Simson et de Deborah Hay, chercheuses, performeuses, pédagogues, chorégraphe dans le cas de D. Hay, à partir de leur terminologie spécifique. Il s’agit de déplacer légèrement la question du sentir pour situer ce dernier dans son articulation entre le geste et le récit d’expérience. Écrire autour du mouvement dans ces deux contextes a investi une dimension sensorielle du fait qu’il a été question de glisser dans un certain état pour que la mémoire perceptive du moment vécu puisse ré-émerger et trouver sa transposition en mots. Dans un rapport d’influence et d’instruction réciproque le verbe impacte la production du geste autant que son explicitation écrite informe et modifie ensuite l’écriture de la danse.

     

    MARIKA RIZZI. Parallèlement à son activité d'interprète, notamment chez Felix Ruckert et Odile Duboc, elle s'approche des pratiques somatiques, de l'improvisation et du contact improvisation. Dans son parcours de recherche elle suit l'enseignement de Kirstie Simson avec qui elle performe à plusieurs reprises, Simone Forti, Lisa Nelson, Steve Paxton à l'occasion du film « Material for the Spine », Nancy Stark Smith et Mike Vargas, Vera Orlock. En 2012 elle participe au projet SPCP avec Deborah Hay pour la transmission du solo « Dynamic » témoigné dans le documentaire «Turn Your F*^king Head», elle présenteson adaptation du solo en 2013. En 2017 elle termine une recherche master à Paris 8 sur les pratiques de K.Simson et de D.Hay à travers son expérience auprès des deux artistes. Dans son travail et son enseignement, elle privilégie une approche expérimentale qui interroge la notion de recherche en mouvement. Praticienne de Shiatsu (technique énergétique japonaise) depuis 2002