Agenda


Les dates à inscrire dans vos agendas.

  • ven
    03
    fév
    2017
    14-17 h.ARTCENA. 68, rue Folie Méricourt. 75011. Paris Métro Oberkampf.

    Conférence du CIRRAS . La médiation culturelle, un moyen d’intégration et d’insertion sociale par les arts et la culture, par Fanny Badey

    La médiation culturelle désigne le processus de mise en relation entre les sphères de la culture et du social, la construction de nouveaux liens entre politique, culture et espace public.

    Si de nombreux projets de médiation sont aujourd’hui liés au développement et à la fidélisation du public dans les lieux culturels, d’autres projets mettent également l’accent sur le développement personnel et l’intégration sociale.

    Par le biais d’exemples québécois, nous tenterons de définir la médiation culturelle en tant que moyen d’intégration et découvrirons, par la même occasion, différents projets et associations novateurs.

     Fanny Badey est doctorante en sociologie à l’université de Franche-Comté et Chargée de communication à l’Institut Lumière à Lyon.

     

  • lun
    27
    mar
    2017
    14 heuresBâtiment Le France, salle du Conseil B. 190, avenue de France. 75013 - Paris. Métro ligne 6. Quai de la gare
    Le NATYASASTRA, ou l'extra-ordinaire théâtre. Une transmission en jeu.
    La conférence présentera  le Natyasastra, traité indien réputé comme l'un des plus ancien du monde. Le dieu Bhrama l'aurait divulgué directement  à son auteur, Bharata Muni, pour révéler cet art du théâtre comme une manière de relier les différents éléments du cosmos. Il s'agira égalemnt de montrer comment ce traité a permis de développer un système de codes esthétiques laissant transparaître le jeu de la création divine.

    Géraldine Nalini-Margnac est Doctorante en Arts du Spectacle à l'Université de Paris VIII

  • ven
    31
    mar
    2017
    14h.Bâtiment Le France, salle 318. 190, avenue de France. 75013 - Paris. Métro ligne 6. Quai de la gare
    Les nouvelles mises en scène théâtrales aujourd'hui en Iran proposent fréquemment une interrogation sur la frontière entre le réel et l' imaginaire.. La conférence se propose d'étudier cette problématique à la lumière du dernier spectacle de Neda Shahrokhi : La fenêtre ou c'est moi qui écris mon histoire.
    La conférence sera suivie d'une table ronde avec la metteure en scène Neda Shahrokhi, de la  Compagnie Fanous de Téhéran. A Paris les 31 mars et 1er avril.

    Yassaman Khajehi est HAR à Paris X Nanterre.

  • ven
    21
    avr
    2017
    14 h.ARTCENA. 68, rue Folie Méricourt. 75011. Paris Métro Oberkampf.
    Choreïa 2 : le temps
    Cette présentation s'articule avec la première journée qui traitait de l'espace. La relation entre texte, corps et musique se trame sur un métier utilisant les fils du temps. La conférence évoquera donc les temporalités du texte, du corps et de la musique au sein de l'espace de la représentation, d'abord séparément, puis de manière associée. C'est cette association qui forme la complexité métrique, au coeur de la Choreïa du point de vue du public comme de l'artiste sur scène.

    Jean Marc Quillet est musicien , homme de théâtre, Directeur adjoint du Conservatoire d'Amiens.

     

     

  • ven
    19
    mai
    2017
    14h.ARTCENA. 68, rue Folie Méricourt. 75011. Paris Métro Oberkampf.
    Le théâtre au miroir des langues
    L'intervenant présentera un ouvrage issu du projet ANR "IdT - Les Idées du théâtre", visant à saisir les notions qui régissent le théâtre de la première modernité à partir de leur mode de désignation. Trois aires géo-linguistiques sont concernées par cette enquête: la France, l'Italie et l'Espagne (XVIe et XVIIe siècles).
    L’intervention visera aussi à expliquer comment a été organisée la réflexion lexicale, à partlr du site web du projet.

    Marc Vuillermoz est Maître de Conférence en Littérature française du XVIIème siècleà l'université Savoie-Mont Blanc de Chambéry

  • mer
    24
    mai
    2017
    14 h.MSHE. Bâtiment A salle 44, 3ème étage. 54, boulevard Raspail. 75006 Paris. Métro Sèvres Babylone
    Le projet Theatrum Mundi par l'Astragali Teatro. Conférence de Fabio Tolledi.
    Le projet, Theatrum Mundi, s’intéresse aux transformations, dans des contextes urbains multiculturels d’aujourd’hui, de certaines formes théâtrales traditionnelles, telles que la tradition italienne de « comédie », la tragédie et la comédie de l’Antiquité grecque, la tradition du conte... Ces transformations permettent, à travers de nouveaux langages artistiques et de nouvelles pratiques, de traiter des thèmes d’actualité tels que les conflits, la violence, les migration, les frontières… et d’atteindre de nouveaux publics - ce qui est, plus que jamais, nécessaire dans le contexte actuel.

    Fabio Tolledi est metteur en scène, auteur dramatique, directeur artistique d’Astràgali Teatro depuis 1992, président du Centre italien de l’Institut International du Théâtre ITI, vice-Président du Comité de Développement et d’Identité Culturelle de l’ITI, chercheur en sociologie à l’Université de Salento.

    Sur Astragali Teatro, voir la présentation dans la conférence du 8 décembre 2016.

  • ven
    09
    juin
    2017
    14 h.54, boulevard Raspail. Bâtiment B, salle 18.75014 Paris. Métro Sèvres Babylone
    Le corps caché, une conférence de Carlo Locatelli
    Cette conférence présentera, à travers trente ans de pratique de danse, une réflexion in vivo sur le corps, entre énergie, imaginaire et approche somatique.

    Carlo Locatelli s'est formé, parallèlement à son parcours universitaire (Lettres et Philosophie, Disciplines Art Musique et Spectacle, département sous la direction d’Umberto Eco, Bologne), à la danse contemporaine en Italie et au Japon où il a approfondi la danse Bûto avec Tanaka Min. En France depuis 1992, il a été l'interprète de plusieurs chorégraphes avant de s’engager dans son propre travail de création,  Cie Avventure di vita.
    Actif dans une recherché pluridisciplinaire sur le corps, sujet de la danse, il s’intéresse à plusieurs approches corporelles: Yoga, Alexander, Ostéopathie, Feldenkrais, AFCMD, Posturopodie, Anatomie pour le mouvement. Il s‘est formé à la Pédagogie Perceptive (méthode Danis Bois, technique qui porte sur les aspects sensoriels du mouvement). Toutes ces approches ont nourri son activité artistique et pédagogique en questionnant la présence du corps en scène, l’harmonie du geste dans une direction sensible et les qualités dynamiques du mouvement dansé.

     

     

  • ven
    16
    juin
    2017
    14h.ARTCENA. 68, rue Folie Méricourt. 75011. Paris Métro Oberkampf.
    L'invariant de tous les Arts. Une conférence de Marc -Mathieu Münch
    Toutes les sciences humaines existantes sont peu à peu sorties de la philosophie au court des derniers siècles,en créant des méthodes et en rassemblant des documentations nouvelles. Toutes, sauf l'esthétique. Or, de nombreux philosophes arrivent eux-mêmes maintenant à la conclusion que la philosophie est mal placée pour définir la spécificité de l'art.
    La conférence abordera donc le problème de cette spécificité, en définissant par quel invariant planétaire il serait possible de bâtir une théorie de l'art nouvelle, rendant compte à la fois de la diversité des oeuvres et de l'unité anthropologique du phénomène.

    Marc-Mathieu Münch est Professeur émérite en Littérature générale et comparée à l'Université de Metz.

     

  • lun
    19
    juin
    2017
    14 h.Maison des Sciences de l'Homme, 54 boulevard Raspail. 75006, Paris Salle 18, bâtiment B. Métro Sévres Babylone
     Les corps comme médium, conférence de Stefania Rossetti
    Les huit mois de recherche ethnographique que Stefania Rossetti a  passés en Indonésie, lui ont permis d’ observer très précisément les pawang « les maitres des esprits » du rituel le Jathilan dans l’ile de Java. Grâce à ses expériences de pédagogue et de « corps » en acte dans sa carrière de performeuse et de chorégraphe ; elle a pu comparer ces rituels avec la pratique de l’improvisation en danse contemporaine.
    Cette comparaison sera l’objet de sa conférence qui sera accompagnée par deux projections filmiques et des photos inédites réalisées pendant cette recherche.

    Stefania Rossetti est danseuse, chorégraphe et pédagogue. Elle a fondé récemment le Festival Corpus XV de la ville de Paris. Elle collabore avec plusieurs artistes et poursuit ses recherches sur la composition chorégraphique et l’improvisation en danse.www.stefaniarossetti.com

  • jeu
    06
    juil
    2017
    14 h.Maison des Sciences de l'Homme, 54 boulevard Raspail. 75006, Paris Salle 45, bâtiment A. Métro Sévres Babylone
    Nature et création artistique, le terroir et le génie.

    La conférencière s'attachera à analyser les notions de "sublime" et de "génie" à partir des conceptions de Diderot dans le Paradoxe sur le comédien.  Après une comparaison de Diderot et de Du Bos , elle se référera  à Platon et à Kant pour aboutir à Charles Batteux, objet de son étude.
    Maria Orquideaa Borges est enseignante à la Escola Superior de Educação de Coimbra (Portugal)

  • ven
    06
    oct
    2017
    14 à 17 h.Maison des Sciences de l'Homme, 54 boulevard Raspail. 75006, Paris Salle 50, bâtiment A. Métro Sévres Babylone
    Le Nô infini : cinq études, fragments d'une chronique et trois Nô traduits. Une présentation de l'ouvrage récemment paru par son auteur, Armen Godel.
    L'auteur présentera  la genèse cet ouvrage sur le théâtre Nô, ou comment la théorie peut découler de la pratique, comment la théorie peut s'intriquer dans la pratique, et comment la théorie peut influer sur la pratique.
    La présentation sera suivie de la lecture d'un extrait par l'auteur.

    Armen GODEL est metteur en scène et écrivain, Professeur honoraire de la Haute Ecole de Musique de Genève (HEMG)

  • lun
    09
    oct
    2017
    14hMaison des Sciences de l'Homme, 54 boulevard Raspail. 75006, Paris Salle 50, bâtiment A. Métro Sévres Babylone
     "Le théâtre comme exploration ethnographique", par Bernard MÜLLER (EHESS)
     
    A la lumière de projets en cours, cette conférence propose d’engager une réflexion critique autour d’un mode de recherche en sciences sociales et humaines qui procède de la création artistique, et notamment du spectacle ou de la performance. On s’intéressera autant aux projets artistiques qui puisent dans la boite à outils de l’ethnographie qu’aux projets scientifiques qui assument aussi une dimension artistique (qu’elle soit littéraire, poétique ou relevant des arts plastiques). Quel que soit le degré de ce rapprochement, ces démarches ont en commun de fondre les processus artistiques et scientifiques au cours de la construction de leur objet. Dans cette zone de chevauchement de plusieurs disciplines (principalement : anthropologie, performance studies, ethnoscénologie, arts plastiques/performance et études théâtrales), on explorera les possibilités d'une approche dont les méthodes seront envisagées comme autant de leviers sur des terrains conçus comme expérimentaux.

     Bernard Müller envisage la performance comme véhicule de la recherche, et plus généralement l’art comme mode d’exploration et de production de connaissance. Ses terrains sont le théâtre, la performance et le musée. Il anime CURIO www.curioweb.org , un groupe de recherche par la performance réunissant chercheurs, artistes ou chercheurs-créateurs dans l’idée de favoriser les démarches artistiques qui puisent dans la boite à outils des sciences humaines (en particulier de l’ethnographie) et des projets scientifiques qui assument une dimension artistique. Il dirige depuis 2003 avec Thierry Bonnot le séminaire « mise en scène et en récit » à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (Paris) où il est membre de l’IRIS.

  • jeu
    12
    oct
    2017
    14hMaison des Sciences de l'Homme, 54 boulevard Raspail. 75006, Paris Salle 50, bâtiment A. Métro Sévres Babylone
    Transferts culturels sur la scène ibérique: le répertoire romantique. Une conférence de Ana Clara Santos.
    Comme le propose Michel Espagne, « une histoire interculturelle pourrait se fonder sur les relations observées de telle ou telle grande figure de la vie intellectuelle avec une aire culturelle étrangère, de façon à démontrer que l’impulsion donnée à l’identité reposait en fait sur une transmission d’importations étrangères. » (Espagne, 1999 : 30). La conférence visera, sous l’impulsion des études sur les transferts culturels et la traduction, à mieux comprendre le processus de médiation de l’esthétique du Romantisme entre la France, l’Espagne et le Portugal et à tracer les trajectoires de la circulation de certains biens culturels du répertoire romantique parisien. Il semblerait en effet qu’une longue route soit encore à parcourir dans le domaine de la connaissance des échanges culturels dans le sud de l’Europe afin d’en arriver à l’édification d’une Histoire du théâtre et du spectacle européen. Cette conférence n’apporte que quelques fondements et illustrations à une partie de cette Histoire.

     

    Ana Clara Santos mène sa recherche au Centre d’Etudes de Théâtre de l’Université de Lisbonne et elle dirige actuellement la collection théâtrale « Entracte : études de théâtre et performance » qu’elle a fondée aux éditions Le Manuscrit à Paris : http://www.manuscrit.com/Collection.aspx?cid=101

  • mer
    18
    oct
    2017
    14hMaison des Sciences de l'Homme, 54 boulevard Raspail. 75006, Paris Salle 45, bâtiment A. Métro Sévres Babylone
    Penser l’entre-culture sur la scène mondiale aujourd’hui
    Une conférence d'Erica Letailleur

    Cette conférence s’inscrit dans un cycle visant à questionner les différents aspects de l’inter/trans/multi-culturalité et leurs effets, dans le contexte de la création scénique, mesurés à l’aune de la mondialisation/globalisation dans le secteur du spectacle vivant. Une première conférence, donnée le 20 septembre dernier, nous a permis d’introduire le sujet et la problématique, à travers l’exemple précis d’un module de formation international à destination d’artistes du spectacle vivant (dans le cadre d’un programme de formation tout au long de la vie), se déroulant entre deux pays : la France et la Turquie. À cette occasion, nous sommes revenus sur l’expérience et les témoignages des artistes y ayant participé, ce qui nous a permis de soulever un ensemble de questionnements relatifs à ce qui pourrait forger l’esprit de l’entre-culture, d’un point de vue intime, pour l’artiste de la scène vivante contemporaine.
    Cette seconde intervention portera sur un aspect plus général de la problématique, puisqu’elle visera à présenter les différentes manières de concevoir l’entre-culture aujourd’hui, à partir des grands penseurs et des grands concepts qui nourrissent la réflexion et la recherche actuelle sur ces sujets : Edouard Glissant, Heinz Wismann, Sanjay Subrahmanyam, ainsi que les membres du Collège d’Etudes Mondiales à la FMSH, et Patrice Pavis, notamment, en ce qui concerne les aspects généraux du phénomène.

  • mar
    24
    oct
    2017
    14h.Maison des Sciences de l'Homme, 54 boulevard Raspail. 75006, Paris Salle 50, bâtiment A. Métro Sévres Babylone
    CHOREIA 3 – LA CHOREIA : questions de notations
    Une conférence de Jean-Marc Quillet

    Pour aborder la question de la relation entre théâtre, musique et danse, il est fécond de convoquer la notion antique de choreia. Pour une raison élémentaire : adopter un terme simple pour désigner cette relation complexe offre une économie discursive très profitable. Il est à noter que le terme "choreia" est la source étymologique de "chœur" comme de "chorégraphie".
    Lors de cette troisième journée, nous envisagerons les questions de notations de la choreia.
    Reprenant l'idée que la relation entre texte, corps et musique se trame sur un métier utilisant les fils du temps pour former une sorte de méta-texte, nous considérerons les modalités de "notations" possibles, que ce soit sur supports inertes (papier, enregistrements audio-visuels) ou vivants (mémoires cérébrales ou neuro-musculaires).

    Jean-Marc Quillet, musicien, homme de théâtre, directeur-adjoint du Conservatoire à Rayonnement Régional d’Amiens-Métropole.

  • lun
    13
    nov
    2017
    14 à 18h30Maison des Sciences de l'Homme, 54 boulevard Raspail. 75006, Paris Salle 49, bâtiment A. Métro Sévres Babylone
    Transpositions théâtrales d'une culture à l'autre.
    • à 14h : Le bourgeois gentilhomme de Molière en version hispano-cubaine, par Rafael Ruiz Alvarez.
    Étude de la pièce de Molière, Le bourgeois gentilhomme, à partir du texte original dans une version hispano-cubaine conçue pour la scène. Il s’agira d’une analyse du transfert culturel, social et générique d’une série de codes inhérents au texte source reproduits et/ou transformés dans un autre contexte spatio-temporel et linguistique très différent.

    Rafael Ruiz Alvarez est Professeur à l’université de Grenade
     

    • à 16h,  Rendre accessible le théâtre étranger (XIXe-XXIe siècles), par Ariane Ferry
    Présentation de l’ouvrage collectif qu’elle a dirigé avec Marianne Bouchardon,  pour le Cérédi (Presses du Septentrion, 2017).

    Ariane Ferry est Maître de conférences HDR en Littérature comparée à l’Université de Rouen