Agenda


Les dates à inscrire dans vos agendas.

  • ven
    29
    jan
    2016
    14 heuresRéseau Asie-Pacifique, salle 641. Bâtiment Le France, 190, avenue de France 75013. Paris

     

    VIE DE GUNDLING FRÉDÉRIC DE PRUSSE SOMMEIL RÊVE CRI DE LESSING : un tournant dans l’oeuvre de Heiner Müller ?
      Cette pièce de Heiner Müller, auteur de l'ex-Allemagne de l'Est a été achevée en 1976, alors qu’il revenait d'un séjour de 9 mois aux USA. L’année 1976 est une année importante : elle marque un tournant, une fracture, dans l'histoire de la RDA : Wolf Biermann est déchu de la citoyenneté est-allemande, pour la première fois la contestation du régime par des intellectuels et artistes devient publique. En raison de ces deux phénomènes, commence en 1976 la « Republikflucht » : de nombreux artistes et écrivains, privés de possibilités de travail en RDA passent en RFA ou sont parfois exclus, envoyés en RFA par les autorités de RDA.
     Cette pièce est d’une facture singulière que nous nous attacherons à élucider, tout d’abord sur le mode de la lecture, en considérant diverses particularités flagrantes de ce texte et de sa « dramaturgie », d’autre part, en explicitant cette «dramaturgie» telle que nous l’avons explorée pratiquement lors de la mise en scène de cette pièce à Genève en 2014.
    Pourquoi, à propos de VIE DE GUNDLING FRÉDÉRIC DE PRUSSE SOMMEIL RÊVE CRI DE LESSING, cette focalisation sur la «dramaturgie» entendue comme structure de l’oeuvre à «représenter» et comme pensée de la pratique du théâtre ? Parce que dans cette pièce (notamment) la théorie brechtienne du « théâtre épique » fait l’objet d’un procès de torsion, d’inversion, de dé-composition, de dé-construction...
     VIE DE GUNDLING FRÉDÉRIC DE PRUSSE SOMMEIL RÊVE CRI DE LESSING
    Cette pièce, capitale dans l'oeuvre dramatique de Heiner Müller, a été traduite par Jean Jourdheuil et publiée dans le volume QUARTETT des Éditions de Minuit. Elle a été créée en français dans la mise en scène de Jean Jourdheuil, à l'espace du Théâtre du Loup, pour le compte de la Comédie de Genève en automne 2014. Dans cette pièce, Armen Godel a tenu le rôle de fil conducteur, tout en y apparaissant sous les traits du grand dramaturge allemand Gotthold Ephraïm Lessing...

    Jean Jourdheuil est écrivain, traducteur et metteur en scène. Outre celle-ci, il a présenté d'autres pièces de Heiner Müller: Jean Jacques Rousseau, Hamlet-machine, Mauser

    .

  • ven
    05
    fév
    2016
    10h 30Bâtiment Le France, Salle 1. 190, avenue de France, 75013. Paris
      Ombre : fascination et interprétation est une conférence de Jean Pierre Lescot. 
    Voyager aux pays des ombres ce n’est pas seulement dévoiler le secret des hommes et des choses, montrer leur ombre sombre, c’est préférer un univers ondoyant, élastique, tremblant, qui dit la fragilité du rire, de la vie, de l’homme et de l’amour. L'intervention donnera un aperçu général sur le théâtre d’ombres, historique, esthétique et technique.
     

     Jean-Pierre Lescot est directeur d’une Compagnie de Théâtre d’ombres et de marionnettes depuis 1968. Il encadre de nombreux stages en France et à l’étranger en direction des professionnels du spectacle et de l’enseignement. Il a été directeur artistique du théâtre Roublot à Fontenay-sous-Bois « Pôle de la Marionnette en Val-de-Marne » pendant 28 ans.

    Les places étant limitées, merci d’envoyer un mail de confirmation à francoise.quillet@neuf.fr

  • lun
    29
    fév
    2016
    14 heuresBatiment Le France. 190, avenue de France - 75013 - Paris
    Le Tartuffe de Molière : de la tradition à la modernité sur les planches espagnoles
    Le Tartuffe de Molière ? Cette célèbre pièce de Molière est souvent revisitée en France. Il suffit de regarder les dernières représentations, avec les propositions récentes de Stoev ou de Lambert, ou à l'affiche, celle de Bondy, pour se rendre compte de l'intérêt que le texte de Molière suscite encore de nos jours.
    Il en est de même en Espagne : le caractère atemporel et universel du personnage de Tartuffe fait que les metteurs en scène veulent le voir évoluer également sur la scène espagnole. La conférence abordera les questions posées par ce personnage, d'un point de vue à mi-chemin entre tradition et modernité, à partir du projet de création théâtrale de cette pièce.

    Rafael Ruiz, Professeur de littérature française, cinéma et théâtre à l'Université de Grenade.

     

  • lun
    07
    mar
    2016
    15 heuresBâtiment Le France, Salle 3. 190, avenue de France, 75013. Paris
     Stéréotypes raciaux et écriture scénique de l’hybridité dans les pièces chorégraphiques de Annabel Guérédrat (Compagnie Artincidence) et de Jean-Hugues Mirédin (Compagnie Art&fact ). Une Conférence de Karine Bénac- Giroux
    Dans certaines de leurs pièces chorégraphiques, Annabel Guérédrat (chorégraphe, danseuse et performeuse) et Jean-Hugues Mirédin (chorégraphe et danseur) travaillent sur les « traces » liées à la mémoire et à la « réalité post-coloniale » martiniquaises. Des images scéniques créées émergent divers stéréotypes raciaux - souvent sur un mode ludique ou grotesque qui n’exclut pas une certaine violence -, stéréotypes qui interrogent inlassablement le rapport à l’autre, au discours dominant, à l’Histoire. Dans ce travail sur le comique et le burlesque sont ainsi mis en scène des corps hybrides, lieu de chevauchement de la tradition et de la modernité.

    Karine Bénac-Giroux est maître de conférences HDR en littérature française à l’Université des Antilles (Faculté des lettres de Schoelcher, Martinique). Elle est Membre titulaire du CRPLC-UMR 8053 et chercheur associé de l’IHRIM.

    Elle est l'auteur d'un entretien avec Jean Hugues Miredin à paraître dans la revue Tracés n° 30. Ses dernières publications : L’Inconstance dans la comédie du XVIIIe siècle, Paris, L’Harmattan, 2010, et Destouches : masques et métamorphoses du moi, PUR, 2011, ainsi que« Enchantement et bouffonnerie dans Les Paladins de Rameau : du livret de Duplat de Monticourt à la mise en scène de José Montalvo et Dominique Hervieu », article paru dans L’Artifice dans les lettres et les arts, sous la direction d’Elisabeth Lavezzi et Thomothée Picard (PUR, 2015). Elle a organisé entre 2013 et 2015 deux colloques internationaux mis en ligne par la Bibliothèque Numérique Manioc, manioc.org, ainsi qu’une journée d’études. 

    Lien : http://www.manioc.org/fichiers/V15158

  • ven
    18
    mar
    2016
    15h. 30.Bâtiment Le France, salle 2. 190, avenue de France. 75013 - Paris
    La poétique du Nô : des sources et agrégats poétiques dans le Nô Ominameshi (Les valérianes), par Armen Godel
    Il était un homme qui avait pour nom Yorikaze. Il vivait à Yawata. Or il s'éprit d'une jeune femme de la Capitale. Tous deux faisaient ainsi la navette pour se retrouver. Un jour, il lui jura de la rejoindre pour toujours à telle date à telle heure. La jeune femme l'attendit, mais il ne venait pas. Alors elle se rendit chez lui. À Yawata, personne. Quelqu'un de la maison lui dit qu'il s'en était allé trouver une autre. Pleine d'amertume, la jeune femme se rendit sur les bords de la rivière et se précipita dans ses remous. Peu après, Yorikaze apprit la chose. Saisi de remords, il se précipita dans la même rivière où il périt noyé. Ominameshi met en jeu le drame d'un couple dans l'incapacité de se rejoindre dans cette vie, sinon, selon toute espérance, une fois dans l'au-delà.

     Armen Godel est écrivain, homme de théâtre et traducteur. Il vient d'achever la première traduction en français de ce nô fascinant, qui offre un éventail éblouissant de ressources poétiques, allégoriques ou symboliques, autant d'aspects de la poétique proprement dite du théâtre Nô, qui seront analysés au cours de cette conférence.

     

  • lun
    21
    mar
    2016
    14 heures.Bâtiment Le France, Salle 641. 190, avenue de France, 75013. Paris
    Le Topeng, théâtre dansé, masqué et musical de Bali. Une Conférence de Frédéric Tellier, acteur, metteur en scène.
    Frédéric Tellier présentera son expérience balinaise et sa confrontation au topeng, théâtre dansé et masqué de Bali : une expérience de la liberté, une manière d’éprouver l'altérité et de (re)découvrir certaines grandes lois du théâtre au-delà de la différence culturelle.

    Frédéric Tellier  diplômé de l'Ecole Internationale de Théâtre Jacques Lecoq, est directeur du Théâtre du Lin. Il s’intéresse au travail du masque aux traditions scéniques extrême-orientales. Il se rend régulièrement en Indonésie, au Japon mais aussi en Thaïlande,en Inde, au Vietnam et à Taïwan.

    La Compagnie du Théâtre du Lin, depuis sa création en 1996, est engagée dans une recherche où création musicale et création théâtrale se répondent. La rencontre a donc lieu au croisement de plusieurs disciplines : écriture contemporaine et masque principalement mais également musique instrumentale ou électroacoustique, chant et théâtre gestuel. La compagnie n’entend cependant pas pour autant se spécialiser dans un genre unique , mais diversifie ses approches autour de grands textes fondateurs.

     

     

  • ven
    15
    avr
    2016
    14 à 18 h.Réseau Asie-Pacifique, salle 641. Bâtiment Le France, 190, avenue de France 75013. Paris
    CHOREIA 1 - ESPACE
    " Pour aborder la question de la relation entre théâtre, musique et danse, il est fécond de convoquer la notion antique de choreia. Pour une raison élémentaire : adopter un terme simple pour désigner cette relation complexe offre une économie discursive très profitable. Il est à noter que le terme "choreia" est la source étymologique de "chœur" comme de "chorégraphie". (Jean-Marc Quillet)
    Ce sujet occupera plusieurs journées du CIRRAS, journées d'études et d'échange suivant le projet du groupe.
     
    Lors de cette première journée, nous entendrons les deux communications suivantes : Espace acoustique et visuel, par Jean Marc Quillet, et Macro Harmony de la musique de théâtre, par Marcello Amalfi
  • lun
    18
    avr
    2016
    14 heuresBâtiment Le France, . 190, avenue de France, 75013. Paris
    Le théâtre arabe à l’épreuve de l’adaptation.
    L’adaptation ou al Iqtibas, est une pratique intertextuelle qui occupe une place particulière dans l’histoire du théâtre arabe. La première pièce théâtrale arabe, al Bakhil de Marun al Naqash ne fut-elle pas une transplantation de l’Avare de Molière ? Depuis la naissance du théâtre arabe moderne en 1847, l’adaptation théâtrale, sous toutes ses formes, transplantation, arabisation, acclimatation, plagiat…, est devenue une pratique « incontournable » pour tout jeune dramaturge arabe désirant pratiquer ce nouvel art importé d’ailleurs. Si les années 1960 ont été marquées par un retour à des formes d’écriture et de spectacles dites « patrimoniales » ou « authentiquement arabes », les années 1980 verront de nouveau un retour massif du texte étranger. Une tendance qui n’a, depuis, cessé de s’amplifier et qui aujourd’hui encore attire un grand nombre de dramaturges et metteurs en scène. Il suffit de relever le nombre important de pièces étrangères jouées lors des derniers festivals et rencontres théâtrales arabes pour s’en convaincre. Nous essaierons lors de cette conférence de mettre en lumière cette pratique qui marqua et façonna profondément la pratique théâtrale arabe, depuis les premières tentatives dont le but était de s’approprier et d’acclimater un art étranger jusqu’aux tentatives récentes que connaissent les scènes théâtrales qu’on pourra qualifier de post-dramatiques. Ce sera aussi l’occasion de braquer les projecteurs sur certains dramaturges comme Tayeb Saddiki, qui ont excellé au plus haut point dans cette pratique interculturelle.

    Omar Fertat est Maître de Conférences à l’université de Bordeaux Montaigne où il enseigne la littérature arabe moderne au Département des Études Orientales et Extrême-Orientales et les arts spectaculaires arabes au Département des Arts du Spectacle.  Ses recherches portent sur le théâtre arabe en général et plus particulièrement sur les formes populaires du théâtre maghrébin. Il s’intéresse aussi aux questions liées à la traduction et à l’adaptation  ainsi qu’aux formes contemporaines des arts du spectacle dans le monde arabe. Directeur de la revue Horizons/théâtre et codirecteur de la collection "Monde arabe-Monde musulman", il a codirigé deux ouvrages : Pour un Théâtre-Monde. Plurilinguisme, interculturalité, transmission (2013) et Dramaturgies alternatives (2015). Ses deux derniers ouvrages, L’Autre et ses représentations dans le monde arabo-musulman et Le théâtre marocain à l’épreuve du texte étranger : traduction, adaptation, nouvelle dramaturgie paraîtront en 2016.

  • lun
    09
    mai
    2016
    14h -17hCentre Mandapa. 6, rue Wurtz. 75013, Paris
    En 2015, le Centre Mandapa fête ses 40 ans.
    Cet anniversaire donnera  l'occasion d'une présentation rétrospective des buts et des activités du Centre Mandapa à Paris, fondé il y a quarante ans. Une présentation sera faite du travail de l'équipe du Centre Mandapa. Plusieurs interventions porteront sur les danses de l'Inde, en l'honneur au centre Mandapa: Kathakali, Bharata Natyam, Kathak. Ces interventions seront accompagnées de la projection de documents filmés.
    Adresse: 6, rue Wurtz . 75013 - Paris. Métro ligne 6 (Glacière ou Corvisart)
    Avec: Milena Salvini, Isabelle Anna, Eliane Béranger, Alex Berger, Malou Boulet, Dominique Boss et Michel Lestréhan.
  • ven
    20
    mai
    2016
    14h30Batiment Le France, salle B (sous-sol). 190, avenue de France - 75013 - Paris

    ATTENTION! Cette Conférence est annulée pour impératif majeur, et reportée à une date ultérieure.

     

    Le groupe danse du CIRRAS invite Iris BERBAIN pour une conférence « Le public au spectacle »                                  

     

    Iris Berbain est conservateur au département des Arts et du spectacle à la Bibliothèque Nationale de France, elle y est responsable du service iconographique et est l’auteur d’une thèse de doctorat sur le décorateur Emile Bertin (1ère moitié du XXe siècle).

    Conférence ouverte à tous, suivie d’échanges.

    us, suivie d’échanges.

  • ven
    24
    juin
    2016
    14 heures.Bâtiment Le France, Salle 310. 190, avenue de France, 75013. Paris
    Noverre et la construction du personnage en danse, par Perrine Danjou.
    Jean Georges Noverre (1727-1810) est considéré encore aujourd'hui comme l'un des plus grands maîtres de ballet de tous les temps. La communication se propose d'éclairer sa personnalité, les relations avec les artistes de son époque, les sources et l'originalité de sa philosophie de la danse, e de resituer sa carrière dans le contexte historique et artistique de la danse au Siècle des Lumières.

    Perrine DANJOU est Professeur d'Histoire géographie, spécialiste d'histoire de la dans

     

     

     

  • lun
    12
    sept
    2016
    14 h.Bâtiment Le france, salle 2. 190, avenue de france. 75013 - Paris

    ATTENTION : cette conférence est annulée

    La conférence présentera l'évolution récente des tendances et des pratiques théâtrales en Algérie.

    Sofiane ATTIA est auteur, metteur en scène, forateur et directeur du groupe "Canevas".

    Lemya MAAMERI est doctorante à l'Université françois Rabelais de Tours.

  • ven
    16
    sept
    2016
    14 h.Bâtiment Le france, salle 2. 190, avenue de france. 75013 - Paris
    La conférence présentera certains essais de création d'un théâtre des corps éloquents et des masques à travers la (re-) découverte du Nô et de la Commedia dell'Arte chez le mime Farina, Jacques Copeau et Charles Dullin dans les années 1910-1920.

    Laurette Burgholzer est PRAE postdocs à l'Université de Vienne (Autriche)

     

  • lun
    03
    oct
    2016
    14 heuresBâtiment Le france, salle 2. 190, avenue de france. 75013 - Paris

    Hervé Guay est professeur  au département de Lettres et Communication sociale  de l'Université du Québec à Trois Riviéres

  • ven
    04
    nov
    2016
    14 h.Bâtiment Le france, salle 2. 190, avenue de france. 75013 - Paris. Métro ligne 6. Quai de la gare
      La diversité culturelle à l'ère du numérique : une synthèse et une réflexion à l'occasion des 10 ans de la Convention UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles.
    Cette conférence  a pour but de présenter et de réfléchir à partir des expériences canadiennes présentées dans la récente publication de la Coalition canadienne pour la diversité à propos des défis que représente le développement des techniques numériques

    Fanny Badey est doctorante en sociologie, et chargée de communication à l'Institut Lumière à Lyon

  • lun
    14
    nov
    2016
    14 heuresBâtiment Le France, salle 3. 190, avenue de France. 75013 - Paris. Métro ligne 6. Quai de la gare
    Le Cosmos et le Jeu : les contenus des traités indo-javano-balinais (Indonésie) présentés par Catherine (Kati) Basset.
    Les contenus des traités spécialisés traditionnels javano-balinais ne portent ni sur l'esthétique, ni sur le spectacle, ni sur les performances scéniques proprement dites, ils ne sont pas principalement destinés aux acteurs et musiciens, mais aux initiés (mage-dalang, notamment).
    La conférence examinera comment ces traités engagent un rapport à l'Univers spécifique, très éloigné des conceptions occidentales de la représentation.

    Catherine (Kati) Basset,riche d'une douzaine d'années d'expérience de terrain à Bali et Java (Indonésie), ainsi que des pratiques scéniques, est enseignante (Inalco-Université de Franche-Comté), chercheur (C.A.S.E.CNRS-EHESS), et auteur de nombreux articles sur les relations entre pratiques scéniques et leur fond hindou-bouddhique (tantrique)

     

     

     

  • ven
    25
    nov
    2016
    14h.Bâtiment Le France, salle 3. 190, avenue de France. 75013 - Paris. Métro ligne 6. Quai de la gare
    Hybridisme et interculturalité du théâtre italien à  Paris, entre crise et création (1680-1716), par Camilla Maria Cederna
    Installée à l'Hôtel de Bourgogne de Paris en 1680, la Comédie-Italienne développe un répertoire  qui se transforme et s'adapte en contact avec le contexte linguistique et théâtral français. Fermé le 14 mai 1697 par ordre du Roi, ce théâtre rouvrira en 1716 avec l'arrivée de la troupe de Luigi Riccoboni. A partir du Théâtre italien, le recueil publié par Evaristo Gherardi  (1700), la conférencière proposera de réfléchir sur les différents aspects de ce procesus d'osmose et d'hybridisme générique, qui caractérise la production des "italiens" dans cette période.

    Camilla Maria Cederna enseigne à l'Université de Lille 3 SHS.

  • lun
    05
    déc
    2016
    14 à 17 h.Bâtiment Le France, salle 1. 190, avenue de France . 75013. Paris. Métro Quai de la Gare ou Bibliothèque François Mitterand
    Le jeu et la pratique théâtrale dans le théâtre indo-javano-balinais, par Catherine (Kati) Basset.
    Cette conférence prend la suite directe de la communication du 14 novembre 2016 qui a porté sur le rôle des traités d'origine javanaise dans la pratique du théâtre balinais; Il y sera plus précisément question de la pratique, y compris dans ses aspects musicaux.
  • jeu
    08
    déc
    2016
    15h30Bâtiment Le France, salle du Conseil B. 190, avenue de France. 75013 - Paris. Métro ligne 6. Quai de la gare
    Fabio Tolledi va présenter l'expérience d'Astràgali Teatro dans des territoires de conflit (Palestine; Iraq-Kurdistan; Syrie; Chypre; Turquie; Tunisie), ainsi que d'autres interventions de son théâtre qui abordent toute sorte de conflit social.
    Nos sociétés sont marquées par les conflits et le conflit a des formes multiples. Le théâtre, instrument de compréhension et de questionnement, peut ouvrir une réflexion critique et proposer des voies concrètes pour dépasser les conflits. Comme expérience du corps des comédiennes et comédiens, rencontre avec le corps des spectateurs, ou mieux encore, des gens et des communautés, le théâtre est une pratique forte de partage et de conscience critique.

    Fabio Tolledi est metteur en scène , auteur dramatique et directeur artistique d'Astragàli Teatro. Il est aussi Président du Centre italien de l'I.T.I. (Institut International du Théâtre), Vice-Président  du Comité de développement et d'identité culturelle d'I.T.I.. Il est aussi chercheur et sociologue à l' Université de Salento. Il a  drigé des projets de coopération artistique entre Astragàli Teatro et des leiux cultutels dans différents pays à travers le monde.. Il s'attache à créer des performances en dehors des lieux théâtraux traditionnels (lieux naturels, industriels, monuments historiques)