Actu des membres du CIRRAS


Avignon (France), Milan  et Legnano (Italie), Galati (Roumanie) : Festival des dramaturgies européennes.  Les 5 sens.

 

“Senses project”. Des rencontres et des représentations de mises en scènes italiennes, françaises et roumaines, dans plusieurs villes d’Europe : Milan, Legnano, Galati et Avignon.

Une co-organisation de l’Università degli Studi di Milano, Scenaperta ( Italie), Universitatea “Dunanea de Jos” din Galati, Teatrul Muzical “Nae Leonard” din Galati (Roumanie), l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse, le Théâtre des carmes d’Avignon (France).

Du 12 au 30 mai 2017 dans différents théâtres à Avignon, Galati, Legnano, Milan.

Plus d’informations sur : www.sensesproject.eu

Pantin (France) : Sortie de résidence le projet La Conférence des oiseaux.

Ce spectacle est une adaptation de La conférence des oiseaux de Farīd al-Dīn Aṭṭār, le poète mystique persan ( 1145-1220)

Ce spectacle résulte d’un échange culturel entre troupes de théâtre en France et en Iran. Une première résidence a été possible en 2016 à La Maison de l’Art et de la Culture de Fanous de Téhéran. Aujourd’hui Yassaman Khajehi et Neda Shahrokhi, metteure en scène iranienne et ses élèves viennent à leur tout en France pour finaliser le projet de création.

Cette adaptation porte un regard contemporain sur le texte d’Attar : la préoccupation interculturelle de la jeunesse pour découvrir un « ailleurs » permettant de vivre ses désirs. C’est l’histoire d’une génération frustrée qui tente d’arriver à une utopie sans guerre, sans peur, sans contraintes sociopolitiques et économiques. Si en France, ces éléments peuvent sembler plus au moins sous-jacents, en Iran l’envie d’émigrer et d’atteindre une certaine « liberté » est totalement revendiquée. Vivre dans un pays à qui les autres parties du monde ferment leurs fPhoto rontières accentue cette envie… 
Dans La conférence des oiseaux, la jeunesse iranienne parle de ses rêves les plus chers et s’exprime grâce aux marionnettes, avec une honnêteté sans crainte. 
Dans ce spectacle illustré par la musique et les chants persans, les comédiens et les marionnettes présentent à leur public des scènes tirées du poème d’Attar tout en évoquant les images de leur vie quotidienne. Chaque oiseau symbolise un aspect de ce désir d’aller vers cet « ailleurs » fantasmé à la recherche de Simorgh, le grand Oiseau. 
Le texte, la mise en scène et la dramaturgie ont été pensés de manière expérimentale enrichis par les expériences particulières des partenaires iraniens et de leurs vécus en France, ainsi que par les témoignages réelles des jeunes comédiens iraniens.

Mise en scène : Jean-Louis Heckel, Yassaman Khajehi, Neda Shahrokhi
Avec : Nahal Aghaz, Morteza Youneszadeh, Ava Tadayon, Niki Saghari, Anahita Houshan, Arefeh Sadegh Mohammadi, Elmira Ashofteh, Pegah Ebrahimi, Reza Maddah, Mahsa Bahaari
Musique : Enayat Khadem Bashiri
: Reza Fattahi
Coproduction de La Maison de l’Art et de la Culture de Fanous et La Nef – Manufacture d’utopies

visuel - Compagnie Fanous

  Le 7 avril (19h.) et le 8 avril 2017(20 h.) à La Nef , manufacture d’utopies. 20, rue Rouget de Lisle, 93500. Pantin Métro ligne 6 (Eglise de Pantin)
tél. 01 41 50 07 20

Paris (France) : Dionysies 2017. Festival de théâtre antique dans différents lieux parisiens.

Dionysies 17

Du 23 mars au 1er avril 2017.

Temps forts : Vendredi 24 mars : Les Suppliantes d’Euripide (18h), Lysistrata d’Aristophane (20h30) Grand amphithéâtre, Centre Malesherbes de la Sorbonne – Dimanche 26 mars :  Prométhée enchaîné  (19h30) d’Eschyle à la Comédie Nation, lundi 27 mars : Antigone de Sophocle (20h ), avec trois acteurs et choeur masculin , “à l’antique”, dans l’Amphithéâtre Richelieu de la SorbonneVendredi 31 mars : Oedipe Roi de Sophocle (14h), Les Sept contre Thèbes d’Eschyle (17h), Antigone de Sophocle (19h), Amphitryon de Plaute (21h) dans l’Amphithéâtre 25 de l’Université Pierre et Marie Curie, Campus de jussieu. – samedi 1er avril : Lysistrata d’Aristophane (15h), Les Bacchantes d’Euripide (18h), même lieu.

Billeterie uniquement en ligne, via la page Facebook de Démodocos

Programme détaillé: dionysies.org

Renseignement : 0140 46 33 72 / festival.dionysies@gmail.com/service culturel de Paris Sorbonne

 

Paris (France) Exposition “Carnet de voyage -masques de carnaval”. Masques de carnaval d’Espagne et Slovénie, par Candice Moïse

 

Exposition "Masques de Carnaval : Espagne et slovénie"

Exposition “Masques de Carnaval : Espagne et Slovénie”

Les 2, 3, 4, 7, 8, 9, 10,  11 décembre 2016 de 15 à 19 h.

Espace culturel des arts du masque, 32, rue de la Solidarité. 75019. Paris. Tél. : 09 54 84 84 84.

Paris (France) : Colloque et performances d’artistes : “Rasa, l’expérience esthétique dans les arts traditionnels et contemporains de l’Inde“.

Manifestation coorganisée par la Musée National des Arts Asiatiques Guimet, l’Université de Paris 8 (Labex Arts H2H) dans le cadre du programme Namaste France.

Les 29 et 30 novembre au Musée Guimet. 6, Place d’Iéna. 75116. Paris. Métro Iéna. Le 29 novembre, auditorium du musée, le 30 en matinée, dans les salles du Musée, l’après midi dans la salle du Panthéon Bouddhique 

En Inde, éprouver la saveur (RASA) d’une oeuvre artistique est une expérience d’ordre psychologique. Elle associe de manière organique et non discursive le plaisir et la connaissance. Le spectateur, ce “coeur-miroir” (sahridaya)distancié des flots émotionnels subjectifs, peut accéder à une forme de sagesse (buddhi). Avec quelles étapes l’artiste élabore-t-il ce processus depuis son apprentissage? Avec quelles circulations entre affects, émotions et sentiments? ce processus est-il interartistique? Des performances poétiques, dansées et musicales peuvent-elles inviter le public dans un musée à vivre une telle expérience du rasa? Avec quelles médiations interculturelles? ce colloque questionnera le rasa partir de l’expérience de chercheurs artistes qui témoigneront de son actualité sur la scène indienne et internationale. Quelles relations tissent-ils entre la littérature savante sur le sujet et leur propre créativité?

Alternant les communications avec des performances artistiques dans l’auditorium, puis devant les sculptures du musée, les artistes chercheurs feront découvrir au public du colloque une oeuvre à travers un rasa particulier.

Résumé du programme: 29 novembre (auditorium du musée Guimet) – 9h ouverture du colloque (Sophie Makariou, Conservatrice au MNAAG, Cécile Becker (MNAAG), Katia Légeret (Université de PARIS 8) – 10h30 : communications sur le thème de la “fabrique interartistique des émotions” ; modératrice, Cécile Becker (MNAAG) –13h30 : L’expérience esthétique du RASA; modératrice, Françoise Quillet (CIRRAS/MSHE université de Franche Comté) – 16H30 : actualité du RASA. Scènes et questions contemporaines; modératrice , Monique De Boutteville (Université de Paris 8). Entrée libre dans la limite des places disponibles.                             30 novembre : deux parcours-performances dans les salles du Musée. Parcours 1 : 10h30-11h30; parcours  2 : 11h30 -12h50. Accès limité à trente personnes, sur inscription la veille. 14h30 : salle du Panthéon bouddhique : table ronde avec les intervenants de la matinée. Restitution des expériences muséales et discussion sur les différentes approches du RASA.

Plus d’infos sur : http://www.labex-arts-h2h.fr

ou                     http://www.guimet.fr/rencontres/colloques

Marseille (France) : Colloque international : “Les théâtres traditionnels d’Asie à l’épreuve de la modernité”.

Colloque organisé par Aix-Marseille Université (CIELAM, IrAsia, LID2MS) et la Faculté des Arts Chorégraphiques de l’Université Royale des Beaux-Arts de Phnom Penh en partenariat avec les Archives nationales d’outre-mer (Aix-en-Provence), avec le soutien de l’IRet de la Mission Culture d’Aix-Marseille Université.
8 et 9 novembre 2016 au Théâtre National Marseille La Criée.

Comité scientifique : Jean-Claude DE CRESCENZO, IrAsia, Aix-Marseille Université; Corinne “FLICKER, CIELAM, Aix-Marseille Université; Elisabeth NAUDOU, IrAsia, Aix-Marseille Université; Claude PEREZ, CIELAM, Aix-Marseille Université; Kim PINUN, Faculté des Arts chorégraphiques de l’Université Royale des Beaux-Arts de Phnom Penh; Alexandra TOUBOUL, LID2MS, Aix-Marseille Université; Benoît VAN REETH, ANOM, Aix-en-Provence
Mardi 8 novembre 2016
9h30 Ouverture du colloque par le Président d’Aix-Marseille Université Yvon BERLAND, la directrice de La Criée Macha MAKEÏEFF, le directeur des Archives nationales d’outre-mer Benoît VAN REETH
I- La découverte des théâtres traditionnels d’Asie par les Occidentaux :
approches archivistiques et littéraires : 10h: Olivia PELLETIER, ANOM : « Le théâtre traditionnel en Indochine dans les fonds des ANOM » – 10h30: Corinne FLICKER, CIELAM, Aix-Marseille Université : « La découverte du théâtre cambodgien et le rapport Groslier (1927-1928) de l’Ecole Française d’Extrême-
Orient » – Discussions – Pause-café
11h30 : Hervé CASINI, CIELAM, Aix-Marseille Université : « Une vision du théâtre annamite : la nouvelle de Jules Boissière Comédiens ambulants » – 12h Juliana COELHO DE SOUZA LADEIRA, Université Paris VIII : « Autour du texte «Sur le théâtre balinais» : les vestiges de la rencontre d’Antonin Artaud avec la troupebalinaise de Peliatan » – Discussions – Buffet déjeunatoire
II- Vietnam
14h: PHAM Ngoc Tuan, Directeur du Théâtre National Tuong de Hanoi : « L’art traditionnel tuong du Vietnam : sa réalité et ses solutions »- 14h30: Alain DESTANDAU, Directeur du Théâtre Monte-Charge, metteur en scène, et Betina SCHNEEBERGER, scénographe : « Les créations du Théâtre Monte-Charge et du Théâtre National Tuong de Hanoi : Cercles de sable (2006) et Ti Anh Antigone Vietnam (2008) » -15h: NGUYEN Thuy Linh, Université des Sciences Sociales et Humaines de Hanoi : « Au delà
des traditions, dialogues entre Occident et Orient dans le tuong moderne ». – Discussions – Pause-café
III- Chine
16h: Eléonore MARTIN, Université Bordeaux-Montaigne : « A la conquête de nouveaux publics : innovations techniques et esthétiques dans le 戏曲xiqu (XXe-XXIe siècles) » – 16h30: Françoise QUILLET, Université de Franche-Comté : « Une créationcontemporaine de l’opéra chinois, Voici Lear, par l’artiste taïwanais Wu Hsing-Kuo » – 17h: Shih-Lung LO, Université Paul Valéry-Montpellier III : « L’opéra kunqu à l’épreuve de la modernité : productions contemporaines de L’Éventail aux fleurs de pêcher » – Discussions – Dîner libre
19h30 : Rencontre avec Gao Xingjian, Prix Nobel de Littérature 2000
Ouverture par Pierre-Yves GILLES, Doyen de la Faculté ALLSH, Aix-Marseille Université, et Jean-Paul MOATTI, PDG de l’Institut de Recherche pour le Développement – Modérateurs : Yannick BUTEL (LESA) et Noël DUTRAIT (Irasia) – 20h30 : Projection de La Neige en août, opéra créé à Taïwan et à Marseille sur un livret de Gao Xingjian
Table de libraire par les Presses Universitaires de Provence et la Librairie Histoire de
l’oeil : Yannick BUTEL, Les théâtralités de l’apparition – La scène et les encres de Gao Xingjian suivi de Monologue et L’art du jeu, PUP, 2015.
Mercredi 9 novembre 2016
IV- Inde
9h: Martine CHEMANA, Ecole Pratique des Hautes Etudes : « Les traditions théâtrales
indiennes au XXIe siècle : enjeux esthétiques, philosophico-religieux et identitaires » – 9h30: Julie ROCTON, Centre Paul Albert-Février-TDMAM-LESA, Aix-Marseille Université : « Le théâtre dansé bharatanāṭyam, une « tradition moderne » au Tamil-Nadu et en Provence »- 10h: Hemlata GIRI-LOUSSIER, IrAsia, Aix-Marseille Université : « La question de la survivance du théâtre ancien Rama Leela en Inde moderne » – Discussions – Pause-café
11h: Elizabeth NAUDOU, IrAsia, Aix-Marseille Université : « Le Kuchipudi, théâtre dansé
dévotionnel d’Andhra Pradesh : transmission et réception. » – 11h30: Sylvain BROCQUET, Centre Paul Albert-Février-TDMAM, Aix-Marseille Université : « Kālidāsa à l’opera : La Leggenda di Sakùntala de Franco Alfano »- Discussions – Buffet déjeunatoire
V- Indonésie
14h: Hélène BOUVIER, Université Paris 3-CNRS : « Dynamiques théâtrales en
Indonésie : le dernier demi-siècle à Madura »
VI- Taïwan
14h30: Fiorella ALLIO, IrAsia, CNRS-Aix Marseille Université : « Théâtres et jeux
processionnels à Taiwan : du contexte religieux au spectacle de la tradition »
VII- Corée
15h: Jean-Claude de CRESCENZO et JOO Su-young, IrAsia, Aix-Marseille Université : «
Théâtre coréen : aux sources chamaniques du pansori »- Discussions – Pause-café
VIII- Cambodge
16h: Kim PINUN, Faculté des Arts Chorégraphiques, Université Royale des Beaux-Arts de
Phnom Penh, membre de l’Association des Ecrivains khmers : « Quel avenir pour les
théâtres traditionnels cambodgiens ? »
IX-Table ronde : Questions juridiques autour de la pratique du théâtre
traditionnel
16h30 Philippe MOURON, Alexandra TOUBOUL (LID2MS, Aix-Marseille Université),
PHAM Ngoc Tuan, Directeur du Théâtre National Tuong de Hanoi, et Kim PINUN,
Doyen de la Faculté des Arts chorégraphiques, Université Royale des Beaux-Arts de
Phnom Penh : « Les contrats nécessaires à l’exploitation des pièces de théâtre – Les
droits sociaux des intermittents du spectacle »
Modérateurs : Hervé ISAR (Directeur du LID2MS) et Corinne FLICKER (CIELAM)
Discussions
17h45 : Clôture du colloque.

Plus d’infos : http://www.theatre-lacriee.com

                    https://sht.asso.fr

Paris (France) : Grande Nuit du Kutiyattam, théâtre classique indien.

Une représentation exceptionnelle de quinze heures par la troupe du Kerala Kalamandalam. Quinze acteurs et actrices, avec vocalistes et percussionnistes joueront des pièces tirées des épopées du Mahabharata et du Subhadradhamanjaya, dans la forme du Kûtiyattam, forme vielille de plus de 2000 ans et ancêtre du Kathakali.

Du 31 octobre (18h30) au 1er novembre (9h30)

Au Théâtre du Soleil- Cartoucherie de Vincennes, rue du Champ de manoeuvres -75012. Paris.la-nuit-du-kutiyattam

Renseignements-réservations Th. du Soleil : 01 43 74 24 08 ou 0143 74 88 50

Centre Mandapa : 01 45 89 99 00 ou 0170 27 22 03

Plus d’infos : www.theatre-du-soleil.fr ou www.centre-mandapa.fr

Paris (France) : Quatrièmes rencontres publiques autour du thème “Corps et masques“, à l’initiative de l’Association des Créateurs de masques.

4èmes Rencontres publiques de l'Association des Créateurs de Masques

4èmes Rencontres publiques de l’Association des Créateurs de Masques


Du 19 au 27 octobre 2016.

Expositions de masques et de photos, avec vernissage vendredi 21/10 à partir de 18h.
Exposition de Thierry François Masques-Génies dans la forêt  au Théâtre Mouffetard du 19 au 27 octobre.

– Hommages à Pierangelo Summa et Luis Jaime-Cortez, vendredi 21/10 à 19h30

Plateau ouvert, essais de masques ouverts à tous le vendredi 21/10 à 20h30 ;

 

– Interventions, témoignages, échanges et démonstrations le samedi 22/10, de 10h à 18h30 avec en particulier la présence de chercheurs (Guy Freixe, Sylvie Perrault, Giulia Filacanapa…), de praticiens et pédagogues de la scène (Tapa Sudana, Anna Cottis, Jean-Louis Heckel, Claire Heggen, Laurie Cannac, Frédéric Tellier…), et de sculpteurs de masques (Étienne Champion, Anne Bothuon, Den, Einat Landais, Thierry François, Candice Moise…).

Soirée cabaret de formes masquées, le samedi 22/10 à 20h : carte blanche à des compagnies qui proposeront des moments de travail ou des extraits de spectacles.

Théâtre Le Mouffetard, théâtre des arts de la Marionnette, 73, rue Mouffetard. 75005 . Paris Métro Place Monge (l.7) ou Cardinal Lemoine (l.10)

Réservation recommandée au 01 84 79 44 44 ou contact@lemouffetard.com
Participation aux frais: 5 € pour les deux jours.

Retrouvez prochainement le programme complet et détaillé sur le site : www.lescreateursdemasques.fr
Suivez nos actualités sur notre page Facebook : www.facebook.com/LesCreateursDeMasques

Paris (France) : Emission- concert TOUS DEHORS – Tous en scène !

Pour ceux qui n’auraient pas pu croiser l’orchestre de Laurent Dehors lors de la saison dernière («anniversaire»), que cela ne tienne ! Pour cette rentrée, le big band en GRANDE FORME sera présent sur 2 rendez-vous majeurs.

 Samedi 1er octobre 2016 : Maison de la Radio/studio 105 – 17h30 – JAZZ SUR LE VIF, émission de France Musique produite par Arnaud Merlin, une occasion de (ré)entendre LES SONS DE LA VIE*, avec pour invités Marc Ducret et Matthew Bourne.

(..) La forme est virtuose, mais sans affectation : la surprise, l’humour et la fantaisie prévalent. Les alliages de timbres sont parfois saisissants, les embardées des solistes inattendues : on jubile souvent. La rythmique est d’une impeccable solidité, sans lourdeur, avec au contraire souplesse et agilité. Chacun semble jouer et se jouer, en toute espièglerie. Le fait qu’il s’agisse d’une musique « à programme », sensée illustrer les étapes de la vie, devient très vite secondaire : ce qui importe ce n’est pas le programme, mais la vie même. DNJ juin 2016 – Xavier Prévost

 Dimanche 2 octobre 2016 – Centre d’animation – Bagnoles de l’Orne – 17h00.Concert de clôture du festival Septembre musical de l’Orne au cours duquel Tous Dehors retrouvera Michel Portal, un programme des plus « Best Of ».

CD LES SONS DE LA VIE – Abalone AB 023 / L’Autre distribution

Plus d’infos : http://www.maisondelaradio.fr/evenement/jazz/jazz-sur-le-vif-18

Plus d’infos : http://www.septembre-musical.com/fr/michel-portal-et-lensemble-tous-dehors-111.html

Et une mise en bouche musicale : https://soundcloud.com/contact-372/sets/repertoire-best-of

 

Paris (France) : Colloque international “Penser l’art du geste en résonance entre les cultures”

Co-organisé – en partenariat inter-disciplinaire, inter-culturel et inter- universitaire – par les centres de recherche des universités Paris-Sorbonne (Paris 4, Creops et IReMus), Sorbonne nouvelle (Paris 3, CERC), Panthéon-Sorbonne (Paris 1, Hicsa), Charles de Gaulle (Lille 3, CEAC), Lumière (Lyon 2, IAO aussi CNRS et ENS Lyon), ainsi que de l’université Rennes 2 (APP), avec la participation de Goldsmiths, Université de Londres(Royaume-Uni), de l’université du Texas à Austin (Etats-Unis) et de l’EsCom http://langarts.hypotheses.org langarts@orange.fr

 Du mercredi 29 juin 2016 au vendredi 1er juillet 2016. Lieu : Bâtiment” Le France”(salles 638-640), 190 av. de France, Paris 75013 .(métro Quai de la gare, Bus 89)

La conception holistique et le rôle essentiel du geste artistique en Asie les unifient dans une pensée globale de l’art : « l’approche par la façon dont le souffle et l’intuition font l’au-delà de la technique est de même nature pour la calligraphie, la peinture et la musique ». En Occident, le geste est souvent abordé soit globalement pour ce qu’il révèle de la pensée qui le guide, soit en mettant l’accent sur les acquis théoriques et de maîtrise technique dans chaque art. Pour ce colloque, nous nous intéressons dans l’art du geste à ce qui guide le déclenchement du mouvement, à la façon dont il atteint son expression la plus parfaite et à sa créativité, au sens qu’on lui donne. L’objectif est de rendre compte du geste dans sa dualité d’une impulsion portée par l’« imagination motrice » & d’une intention portant l’intériorité de l’artiste, cette dernière pouvant être empreinte de traditions mystiques (comme en Inde) ou d’hybridité (comme en art contemporain) ; sans oublier le rôle de l’intuition du geste, vécue tout autant qu’observée. Pour saisir cela, nous nous appuierons sur les interactions entre les arts et les cultures, les moments où l’un(e) s’exprime dans, à partir, à propos, d’un(e) autre et ce qui en est ainsi révélé. Nous combinerons l’approche directe, par la sensation corporelle de l’artiste et son ressenti d’un art/d’une culture à l’autre dans les pratiques performatives ‒ voire de ce que peuvent en dire les neurosciences ‒ avec les approches indirectes, par l’histoire de l’art et la littérature (notamment avec les écrits d’artistes ou de critiques d’art).

Pour le programme détaillé voir :   langarts.hypotheses .org

Nice (France) : soutenance publique de la Thèse de Doctorat “la voie poétique de l’acteur et les mirages du théâtre professionnel. Etude de la formation des artistes du spectacle vivant du centre franco-turc d’Ayn Seyir” par Erica Letailleur.

Le lundi 20 juin 2016 à 9h30. Lieu : salle du Conseil de l’UFR LASH, campus Carlone. 98, Boulevard E. Herriot. 06204. Nice. Tél : 04 93 37 54 19

Jury composé de : Mme Béatrice Bonhomme (Pr. Univ. Nice Sophia-Antipolis), M. Amos Fergombe (Pr. Univ. d’Artois), Mme Eve Feuillebois (MdC HDRParis III), Mme Nathalie Gauthard (MdC HDR Univ. Sophia-Antipolis), Mme Katia Légeret (Pr. Univ. Paris VIII), M. Jean Pierre Triffaux (Pr. Univ. Sophia Antipolis)

 

Paris (France) :  Colloque international. “Le théâtre et les cinq sens : théories, esthétiques, dramaturgies”.

Projet SENSES / CREATIVE EUROPE : SENSES The sensory theatre. New transnational strategies for theatre audience building

les 13 et 14 juin 2016  Cité internationale universitaire de Paris -Maison de l’Italie. 7, Boulevard Jourdan.  75014 –  Paris RER B : Cité Universitaire Tramway 3a: Cité Universitaire

 

Avec le soutien de d’Avignon Université, ICTT IDENTITÉ CULTURELLE, TEXTES, THÉÂTRALITÉ LABORATOIRE INTERDISCIPLINAIRE, Projet SENSES / CREATIVE EUROPE : SENSES The sensory theatre.New transnational strategies for theatre audience building Project co-funded by the Creative Europe Programme of the European Union CE CULT2015/Coop1 – AGREEMENT NUMBER 2015 – 1633 / 001 – 001

 

S’interroger sur le rôle que jouent les cinq sens au théâtre signifie étudier le mode de fonctionnement de la communication au théâtre qui relève de l’utilisation concomitante de codes multiples (linguistiques et extralinguistiques). La richesse et la diversité des communications proposées nous permettra d’interroger les modes de présence des sens dans la création et dans la réception du spectacle au théâtre. Un corpus très vaste qui comprend le théâtre, l’opéra et la performance, les productions européennes et extra-européennes, contemporaines mais également des siècles passés. L’attention des différentes contributions se concentre sur les sens de la vue et de l’ouïe, auxquels

fait appel traditionnellement le théâtre à travers le spectacle qui est donné à voir et la parole qui est donnée à entendre, mais elles mettent au premier plan également les sens du toucher, de l’odorat et du goût. Ainsi, le questionnement se porte tout naturellement aux relations des cinq sens dans la création : une présence conflictuelle ? une présence alternée ? une présence concomitante jusqu’à l’art total ?

“… une réalité qui contienne pour le coeur et les sens cette espèce de morsure

concrète que comporte toute sensation vraie.”

(Antonin Artaud)

 PARTICIPANTS : ANSPACH Erik enseignant chercheur au Département « Langues et cultures », qu’il dirige, à Télécom-ParisTech, Université Paris-Saclay. AUZOLLE Cécile maître de conférences HDR au Département de musicologie de l’Université de Poitiers. Spécialiste d’esthétique de l’opéra. BOSISIO Paolo metteur en scène d’opéra, professeur des université à l’Université de Milan,spécialiste de théâtre. BROCHEN Julie metteur en scène, a dirigé le Théâtre de l’Aquarium à La Cartoucherie de Vincennes de 2002 à 2008, puis, de 2008 à 2015, le Théâtre National de Strasbourg. BRUSCHI Filippo enseignant contractuel au département des Arts du spectacle de l’Université Paul Valery de Montpellier. Spécialiste de théâtre. CAPITANI Maria Elena doctorante en Langues et Littératures Etrangères à l’Université de Parme, thèse sur le théâtre anglais contemporain et ses réinterprétations du théâtre ancien. CAROLAN Dave enseignant de littérature et d’histoire en Irlande, dramaturge, chercheur à l’origine de projets sur le multi-média financés par la Commission européenne. CAUSSE Pierre doctorant en arts de la scène à l’Université de Lyon 2 avec une thèse sur la notion d’atmosphère dans l’art de la mise en scène (XIXe-XXe siècle), et dramaturge. CRISTIAN Georgeta traductrice et enseignante à l’Institut Français de Bucarest, doctorante en Traductologie, Univ. Paris 3, avec une thèse sur l’autotraduction chez Matéi Visniec. DARAKTILISA Elina enseignante contractuelle à l’Université du Péloponnèse. Spécialiste de théâtre. DE CARO Eugenio enseignant contractuel à l’Università Cattolica (Milan et Brescia), responsable de différents projets financés par la Commission européenne. Spécialiste d’esthétique et philosophie du langage. DE SANCTIS Arianna Berenice docteure en Esthétique, Sciences et Technologies des Arts, chargée de cours à l’Université de Paris 8. Spécialiste de théâtre, actrice et pédagogue (La Théâtreria, Saint-Denis). DELHALLE Nancy professeur d’Histoire et analyse du théâtre à l’Univ. de Liège (Belgique). DELSAUX Jean plasticien-performeur du duo Hantu (Weber+Delsaux), s’intéresse à la perception de l’espace. Il est Maître de conférences à l’Université Clermont 1. DOUBTCHINSKAYA Polina doctorante à l’Université Paris 1. DUCA Eve docteur de l’Université d’Avignon et de l’Université de Milan, spécialiste de théâtre. Elle est aussi traductrice, notamment de théâtre. FORMIS Barbara maître de conférences en Esthétique et Philosophie de l’art à l’Université Paris 1 et directrice de l’équipe EsPAS de l’Institut ACTE (Univ. Paris I et CNRS). Ses travaux portent sur la philosophie esthétique du corps. GARAVAGLIA Valentina maître de conférences HDR à l’IULM (Libera Università di Lingue e Comunicazione), Milan. Spécialiste de théâtre, Responsable de l’organisation de festivals auprès d’importantes institutions italiennes et internationales. GIUMMARRA Paola doctorante contractuelle en Études théâtrales à l’Univ. d’Avignon, en cotutelle avec l’Université de Bologne. Elle étudie la notion de rythme. GUAY Hervé professeur au Dép. de lettres et communication sociale de l’Univ. du Québec à Trois-Rivières. Spécialiste de l’histoire culturelle québécoise, de théâtre, notamment de la question du spectateur dans les pratiques contemporaines. GUSMAN Tancredi boursier post-doctoral à l’Università degli Studi de Milan pour le projet SENSES. Spécialiste de théâtre, il est également dramaturge. HAXHILLARI BESNIK professeur au dép. de philosophie et des arts à l’Univ. du Québec à Trois-Rivières. Ses recherches portent sur le processus de création dans la performance à travers le dessin préparatoire. Travaille en duo avec Flutura Preka (The Two Gullivers). KAARIO Max doctorant, Université Paris 1, avec une thèse sur la performance. KOR Yanna doctorante à l’Université Paul-Valéry, Montpellier 3, avec une thèse sur Le théâtre pataphysique d’Alfred Jarry. LASSUS Marie-Pierre maître de conférences HDR à l’Université de Lille 3. Musicologue, elle enseigne également dans le posgrado « Langages sensoriels, poétique des sens, poétique du jeu » dirigé par Enrique Vargas. LEE PARK Eun Young doctorante Paris 1 et performeuse. LUPO Virginie docteur ès Lettres, spécialiste de théâtre, notamment du théâtre d’Albert Camus. Elle est membre actif de la Société des Études Camusiennes (SEC). MAZZOCUT-MIS Maddalena professeur d’Esthétique et d’Esthétique du spectacle à l’Université de Milan. Spécialiste de l’esthétique du XVIIIe siècle, des rapports esthétique/arts visuels/littérature/théâtre, de la réception. MELGUEIL Éric dramaturge et spécialiste de théâtre.MUSCIANISI Véronique docteur en études théâtrales, chargée de cours à l’Univ. Paris 8. Ses recherches portent sur l’affinement des sens dans la formation de l’acteur dans les Arts du Mime et du Geste.NITA Teodor professeur à l’Univ. de Galati (Roumanie) et directeur du théâtre Nae Leonard. PARIS Gloria metteur en scène. Collaborations avec le Théâtre de l’Athénée Louis-Jouvet à Paris, puis artiste associé au Théâtre du Nord CDN de Lille-Tourcoing. POLVANI Simona traductrice de dramaturgie contemporaine et de poésie, doctorante à l’Université Paris 1, thèse sur la performativité dans la dramaturgie de Gao Xingjian. PREKA Flutura directrice du Musée de la Performance. Ses recherches portent sur les enjeux de re-enactment en art. Travaille en duo avec Besnik Haxhillari (The Two Gullivers). QUILLET Françoise maître de conférences HDR en Arts du Spectacle, université de Franche-Comté, directrice du CIRRAS, membre du Réseau Asie et Pacifique (GISASIE). RANZINI Paola professeur (Etudes italiennes et théâtre) à l’Univ. d’Avignon. Ses recherches concernent le théâtre européen (dramaturgie, spectacles, esthétique), XVIII-XXI siècles. RIEU Sophie doctorante à l’Univ. Montpellier 3, avec une thèse sur L’expérience de la beauté ou la re-sublimation sur les scènes contemporaines. SAUDRAIS Anthony doctorant contractuel à l’Université Rennes 2, avec une thèse sur Spectacles et machines au temps de Louis XIV. SIMUNIC Katja chercheuse indépendante, ancienne élève de l’Ecole de danse contemporaine Ana Maletic à Zagreb, diplômée en dramaturgie (Académie Zagreb) et titulaire d’un master en danse (Paris 8). SOUPIZET-CHEREL Emmanuelle docteur (Université de Nantes), spécialiste d’opéra.THIBAULT Sarah doctorante (Univ. du Québec, Trois-Rivières) et chargée de cours (École sup. de théâtre Univ. du Québec, Montréal). Ses recherches portent sur le théâtre québécois contemporain. TORAN Lydie docteur (Université d’Avignon et Université d’Anvers), enseignante contractuelle à l’Ecole Supérieure d’Art d’Avignon. Elle s’occupe de théâtre contemporain et performance. TORTI ALCAYAGA Agathe maître de conférences à l’Université Paris13. Sa recherche porte principalement sur le théâtre contemporain britannique. VAN DER DRIES Luk professeur d’études théâtrales à l’Université d’Anvers, membre du Centre de recherche sur la poétique des arts visuels. Ses recherches concernent notamment le théâtre postdramatique. WEBER Pascale maître de conférences HDR à l’Univ. Paris 1, essayiste, performeuse au sein du duo Hantu (Weber+Delsaux). Elle travaille sur le lien au territoire et sur l’identité en visitant les rites et les représentations du corps.

Programme :

 Lundi 13 juin

Salle 1 : 9h30: Ouverture des travaux en présence de Monica Urian (Commission européenne, programme Creative Europe), des représentants des institutions partenaires et de Roberto Giacone, directeur de la Maison de l’Italie, Cité internationale universitaire de Paris. 9h50 Eugenio De Caro, The objectives of the SENSES project into the framework of the Creative Europe Programme funded by the European Union. 10h10 Maddalena Mazzocut-Mis, Il teatro dei sensi : nuove prospettive di ricerca. 10h30 Tancredi Gusman, L’attivazione dell’Osservatorio teatrale TEMPO : per una nuova politica dello spettatore. 10h50 Pause.

11h10-12h : Présidence de Séance : Paolo Bosisio. 11h10 Paola Ranzini, Dissociation, alternance des sens vs mélange synesthésique. 11h30 Pascale Weber, Jean Delsaux, Hantu (Weber+Delsaux), Accommodation, Performance

14h00-16h20 : Présidence de Séance : Paolo Bosisio. 14h00 Luk Van Der Dries, Chair du théâtre. Chair du monde. 14h20 Françoise Quillet, La notion de rasa dans le théâtre indien. 14h40 Arianna Berenice De Sanctis, L’univers multi-sensoriel de l’Odin Teatret dans le spectacle « Dans le squelette de la Baleine » : éloge et stimulation de la synesthésie du spectateur. 15h00 Cécile Auzolle, Les sens dans le théâtre de Joël Pommerat. 15h20 Valentina Garavaglia, Lo spettacolo immersivo: esperienze di teatro popolare mediterraneo. 15h40 Hervé Guay, Sara Thibault, Le recours à l’amorce spectaculaire dans le processus de resensibilisation du spectateur 16h10 Discussion. 16h20 Pause

16h40-18h15:  Présidence de Séance : Maddalena Mazzocut-Mis. 16h40 Erik Anspach, Les coulisses et le sixième sens : l’invisible au théâtre. 17h Filippo Bruschi, Paul-Napoléon Roinard : breve avventura di un teatro della sinestesia. 17h20 Yanna Kor, « …la merdre n’était pas mauvaise», Ubu roi, une pièce pour cinq sens. 17h40 Pierre Causse, « Le Pape frissonne » : l’écriture du toucher dans les dramaturgies du carrefour naturalo-symboliste. 18h00 Discussion

 Salle 2 : 16h40-18h15 Présidence de Séance : Teodor Nita. 16h40 Anthony Saudrais, Les sens dans la tragédie en musique de Quinault et Lully (1673-1686). 17h Emmanuelle Soupizet-Cherel, Les cinq sens entre illusion et déception : manipulations sensorielles dans quelques opéras extraits de « Roland furieux » et « Jérusalem délivrée ». 17h20 Polina Doubtchinskaia, La performance sensorielle basée sur la domination d’un seul sens et l’interprétation synesthésique de l’artiste. 17h40 Paola Giummarra, Poétique et école des cinq sens : « Uscio e bottega », héritage du théâtre de Los Sentidos. 18h00 Discussion

Mardi 14 juin

Salle 1:  9h30-12h30 Présidence de Séance : Françoise Quillet. 9h30 Barbara Formis, L’Art de manger : le goût, l’odorat et le toucher dans leur lien aux performances culinaires. 9h50 Julie Brochen, Voir et ne pas voir : « Molly Sweeney » (Brian Friel) et « L’oeil de l’esprit »(Oliver Sacks). 10h10 Eve Duca, Les parfums de « Pereira prétend » : une mise en scène synesthésique. 10h30 Discussion 10h45 Pause. 11h10 Eric Melgueil, Un cas particulier puissant, le théâtre et le sexuel. 11h30 Elina Daraklitsa, Il risveglio dei sensi nel corpo dell’attore. Uno sguardo al teatro fisico della Grecia contemporanea. 11h50 Gloria Paris, La relation metteur en scène/acteurs : quel rôle les sens jouent-ils dans le processus de création du spectacle ? 12h10 Discussion

Salle 2: 9h30-12h30 Présidence de Séance : Pascale Weber. 9h30 Maria Elena Capitani, « Perhaps That Taste of Nothing Is What You Can Taste » : Sensory Landscapes, Absence, and Objects in Martin Crimp’s « The Country ». 9h50 Lydie Toran, Ecriture visuelle, plastique, mirifique dans les pièces de Jan Fabre. 10h10 Sophie Rieu, Du dégoût et de la beauté (Jan Fabre). 10h30 Max Kaario, Ouïr en performance. 10h50 Pause. 11h10 Georgeta Cristian, La mise en scène des mots sens-ibles, selon Matéi Visniec. 11h30 Simona Polvani, Le troisième oeil dans le théâtre de Gao Xingjian : esthétique d’une dramaturgie augmentée. 11h50 Eun Young Lee, L’oeil, la friandise cannibale (la recette culinaire de la performance « Kim Chi Neutral »). 12h10 Discussion

Salle 1: 14h-16h10 Présidence Paola Ranzini. 14h00 Marie-Pierre Lassus, Théâtre de la Nuit et poétique des sens : pour une dramaturgie du sentir. 14h20 Virginie Lupo, Le Turak, théâtre visuel et musical. Ou de l’objet à la poésie musicale. 14h40 Véronique Muscianisi, Les modalités tactiles et auditives de l’acteur-mime en jeu. 15h00 Agathe Torti Alcayaga, Le goût du temps : réflexions sur la construction de la conscience politique chez le spectateur. 15h20 Nancy Delhalle, Inscrire la sensorialité dans la perspective d’un théâtre politique.Écriture dramatique et écriture de plateau. Deux exemples de Belgique francophone. 16h10 Discussion 16h20 Pause

16h40-17h45 Présidence Maddalena Mazzocut-Mis. 16h40 The Two Gullivers : Flutura Preka & Besnik Haxhillari, Quand le public devient acteur. La scène en trois D comme une plateforme du « happening » collective. L’objet de la performance et le public. 17h10 Dave Carolan, Tweetre : What role can technology play

17h30 Discussion et clôture du colloque

Paris (France) : journée d’étude autour de Satoshi Miyagi, un artiste transnational.

Traversée recontextualisée de l’aventure du SPAC ( Shizuoka Performing Arts Center) Rencontre pour tous avec des artistes et des chercheurs au Musée du Quai Branly

Programme de la journée :

Matinée :10h – 11h : Le Japonisme ou l’attraction de l’Orient par Geneviève Lacambre, conservateur général honoraire du patrimoine, chargée de mission au musée d’Orsay. 11h – 11 h 45 : De l’Occidentalisme au Japon de l’ère Meiji aux années 1980 : pour une ouverture sur l’histoire artistique de Satoshi Miyagi. par Brigitte Prost, Maître de conférences en études théâtrales à l’Université Rennes 2, EA 3208.

11 h 45 – 12 : Projection d’images d’archives des créations de Satoshi Miyagi.

Après-midi : L’aventure internationale du SPAC (Shizuoka Performing Arts Center) et de Satoshi Miyagi. 13 h 30 – 14 h 30 : Le transculturalisme au SPAC entretien avec Satoshi Miyagi mené par Brigitte Prost et Yoshiji Yokoyama (dramaturge).14 h 30-15 h Témoignages croisés 1/2 : par Daniel Jeanneteau (scénographe et metteur en scène). 15 h-15 h 10 : discussion
15 h 10 – 15 h 40 : Témoignages croisés 2/2 par Omar Porras (acteur et metteur en scène). 15 h 40 -15 h 50 : discussion. 15 h 50-16 h 10 : Regard posé sur l’adaptation d’Hamlet mis en scène par Satoshi Miyagi par Françoise Quillet (Maître de conférences HDR, Université de Franche Comté-CIRRAS) en collaboration avec Hiromi Takahashi (traductrice). 16h10-16h40 :« Nalacharitamla traversée d’une histoire de grand amour» par Michel Lestréhan (acteur de Kathakali et chorégraphe) et Dominique Vitalyos (traductrice, spécialiste de littérature indienne). 16 h 40-17 h : discussion et clôture de la journée.

Spectacle20 h – 21 h 40 : Le Lièvre blanc d’Inaba et des Navajos mis en scène par Satoshi Miyagi. 21 h 40 : Bord de scène avec l’équipe artistique du spectacle. 

Informations pratiques :

Samedi 11 juin 2016. Les conférences e se déroulent dans la  salle de cinéma du Musée du Quai Branly

– Accès libre dans la limite des places disponibles pour les conférences.

Spectacle Le Lièvre blanc d’Inaba et des Navajos, mis en scène par Satoshi Miyagi. Du jeudi 9 au samedi 11 juin 2016, 20h. Dimanche 12 juin 2016, 17h
Du mardi 14 juin au samedi 18 juin 2016, 20h. Dimanche 19 juin 2016, 17h. Théâtre Claude Lévi-Strauss 1h40 sans entracte Tarif plein 20€ / tarif réduit 15 € | Le billet donne accès aux expositions en mezzanines et aux collections du musée le jour du spectacle.

Musée du Quai Branly, 37 quai Branly; 75007. Paris. métro Bir Hakeim

Paris (France) : Première du film documentaire de Tomer Heymann Mr Gaga, sur les pas d’ Ohad Naharin. (film israelo-allemand , 2015)

Le film retrace l’histoire fascinante d’Ohad Naharin, chorégraphe israélien de la Batsheva Dance Company, dont les performances dégagent une puissance et une beauté inégalées. Le documentaire dévoile  le processus créatif d’un chef de file incontesté  de la danse contemporaine, l’inventeur d’un langage chorégraphique unique et d’une technique de danse hors norme appelée “gaga“.

Ce film est diffusé dans les salles françaises à partir du 1er juin 2016

premiere def-2

 Avant Première : mercredi 1er juin à 20h 30, Cinéma Escorial Panorama. 11, boulevard du Port Royal, 75013, Paris.

Après la projection , discussion avec Delphine Jungman et Biliana Vassileva

Bagneux (France) : Geste’Stations – Les saisons du geste opus I. “Rejouer les gestes de l’univers”. Journée d’étude autour de Marcel Jousse en compagnie d’Edgard Sienaert.

“Le Mimisme, c’est-à-dire la tendance instinctive, que l’homme seul possède, de rejouer tous les gestes de l’univers.” (M. Jousse) Pour ce premier opus de Geste’Stations- Les saisons du geste en scène, Edgard Sienaert nous convie à une promenade guidée à travers l’oeuvre de Marcel Jousse (1886-1961), initiateur d’une anthropologie du geste qui a pour objet l’étude de « l’homme vivant », enracinée dans l’expérience personnelle de son enfance paysanne et de la transmission orale de sa mère sarthoise, puis développée tout au long de sa vie au contact de l’observation de multiples cultures (milieu palestinien de la bible, gestuelle amérindienne, idéogrammes chinois etc. ) dont la comparaison lui a permis de dégager, sous la variété des formes et des langues, des lois humaines universelles.

 Edgard Sienaert est chercheur honoraire au Centre for Africa Studies à l’Université du Free State à Bloemfontein, en Afrique du Sud. Il est traducteur de l’oeuvre de Marcel Jousse en anglais, actuellement en voie de publier au USA, aux éditions Wimpf&Stock In search of coherence. Introducing Marcel Jousse’s anthropology of mimism, après avoir livré une somme ordonnée de l’ensemble des thématiques joussiennes, Au commencement était le mimisme. Essai de lecture globale des cours oraux de Marcel Jousse (Ed. Association M. Jousse, Paris, 2013), extraites du fleuve monumental des cours oraux de Marcel Jousse à la Sorbonne, à l’École des Hautes Études, à l’École d’Anthropologie, à l’École d’Anthropologiebiologie, et au Laboratoire de Rythmo-pédagogie entre 1931 et 1957, soit 20 000 pages conservées, entièrement retranscrites par son assistante, Gabrielle Baron. Cette promenade sera mise en perspective par de courtes performances, démonstrations, mini-ateliers, chansons, par une vingtaine d’artistes et de chercheurs.

Edgard Sienaert sera entouré d’une vingtaine d’artistes-chercheurs qui proposeront de multiples échos, au travers de courtes performances artistiques, démonstrations, mini-ateliers, chansons

 Les équipes

La Compagnie SourouS, l’équipe de recherche EA 1573- Scènes su monde, Création, Savoirs critiques (Axe Esthétique) de l’Université Paris 8, le Théâtre Victor Hugo de Bagneux, le CIRRAS, l’association Marcel Jousse, en partenariat avec le Collectif des Arts du Mime et du Geste, Guytou Prod et l’Association Inde Maha France

Informations pratiques

Le samedi 28 mai 2016 de 13h30 à 21h 30 au théâtre Victor Hugo, dès 12h30 pour ceux qui souhaitent se restaurer.

Entrée libre – réservation indispensable Infos et réservation :01 46 63 96 66 – reservationtvh@suddeseine.fr

Accès : 14 avenue Victor Hugo – 92220 Bagneux. Au départ de la ligne 4 Porte d’Orléans : Bus 188 arrêt Jean Marin Naudin – bus 187 arrêt La Grange Ory – bus 388 arrêt Rond Point des Martyrs de Châteaubriand RER B Arcueil-Cachan (sortie 5 rue de la gare) : puis env. 10 mn de marche

 

PROGRAMME DE LA JOURNÉE: 13h30 accueil du public (dès 12 h 30 pour ceux qui souhaitent se restaurer avec l’Association Inde Maha France). 14h00 – 14h10 Laurence de Sève, chanteuse Écoute tomber les plumes de l’arbre n°1 : Chant organique. 14h10 – 14h20 Olivier Viaud et Claire Willemann, danse, arts plastiques Autant en emporte le vague vent, Geste chorégraphique avec installation plastique. 14h20 Lecture du texte de Marcel Jousse Le Geste soit précéder la parole par Gérard Rouzier. 14h25 – 14h35 Présentation de la journée par M.L Fayet (Th.Victor Hugo), Rémy Guérinel (Ass.  .Jousse), Françoise Quillet (Cirras), Muriel Roland (Cie SourouS), Monique Sobral de Boutteville (Doctorante EA-1573, Paris 8). 14h35 – 15h05 Présentation de la pensée de Marcel Jousse par Edgard Sienaert. Modération : Rémy Guérinel (Ass. M.Jousse). 15h05 – 15h15 Gérard Rouzier, comédien (Cie du Sablier) Extrait de Vincent Van Gogh : la quête absolue d’après les lettres de Vincent à son frère. 15h15 – 15h30 Table ronde autour d’Edgard Sienaert, avec Laurence de Sève, Olivier Viaud, Claire Willemann, Gérard Rouzier, Rémy Guérinel. 15h30 – 15h35 David Sire, Devenir, chanson Devenir. 15h35 – 15h45 Nadia Vadori-Gauthier, artiste de performance, docteur en esthétique de l’Université de Paris 8, praticienne somatique Composition sismographique : un agencement de l’instant. 15h45-15h50 David Sire, Je est un nous, chanson. 15h50 – 16h00 Marie-Potapushkina-Delfosse, professeur des écoles, docteur en sciences du langage, Apprendre les langues par le geste créatif (théâtral, dansé, pictural). 16h – 16h10 Clara-Elisabeth Vasseur, philosophe « Au commencement était la Parole… » « Am Anfang war das Wort. (Jn, 1,1)“. 16h10 – 16h20 Alain d’Ursel, kinésithérapeute A la recherche du geste source, Conférence gesticulée interactive sur l’anatomie. 16h20 – 17h00 Seconde Table ronde autour d’Edgard Sienaert avec David Sire, Nadia Vadori-Gauthier, Marie Potapushkina- Delfosse, Clara-Elisabeth Vasseur, Alain d’Ursel. 17h00 – 17h30 Grande pause goûter. 17h30 – 17h40 Laurence de Sève, chanteuse Ecoute tomber les plumes de l’arbre n°2 : Chant phénoménologique. 17h40-17h50 : Jean-Michel Daganaud, comédien, metteur en scène, Enracinement du corps puis enracinement de la voix, mini-atelier. 17h50 – 18h00 Françoise Simon, comédienne, metteur en scène « Le geste vocal, un processus de création basé sur le mouvement et le souffle », mise en relation de la pédagogie de J. Lecoq et des recherches de M. Jousse à travers une lecture corporelle et vocale d’extraits de L’Innommable de Samuel Beckett. 18h00 – 18h10 Régine Géraud, mime, comédienne, coach, performer « Le corps et le souffle », démonstration, posture-performance. 18h10 – 18h20 Elena Serra, Pédagogue, metteur en scène et comédienne Le “mimisme” de l’Univers dans l’être humain et le jeu d’acteur, Démonstration atelier autour des quatre éléments d’après l’oeuvre de Marcel Marceau. 18h20 – 18h30 Géraldine Moreau, mime, médiatrice culturelle, Mime et artisanat, les gestes du travail. 18h30 – 18h40 Lina Do Carmo, chorégraphe,danseuse-mime, doctorante. « Geste, mimétisme et mémoire mythique », fragment de la création chorégraphique Viajante da Luz, performance, puis participation du public. 18h50 – 19h00 Érico José Souza de Oliveira, Metteur en scène, « CORPS-MASQUE », Transculturalité et Spectacularité du geste entre L’École -Internationale de Théâtre J.Lecoq (Paris) et le jeu du Cavalo Marinho (Pernambouc-Brésil), performance-démonstration. 19h00 – 19h10 Muriel Roland, actrice, metteur en scène, doctorante. « Faire des pieds et des mains avec Jousse, Bachelard, Marceau», conférence poétique gestuée. 19h10 – 19h20 Marcos Malavia, acteur, metteur en scène « Le mangeur de coeur », pantomime d’Alejandro Jodorowsky. 19h20 – 20h00 3ème et dernière Table ronde autour d’Edgard Sienaert avec Jean-Michel Daganaud, Fransoise Simon, Régine Géraud, Elena Serra, Géraldine Moreau, Érico José Souza de Oliveira, Muriel Roland, Marcos Malavia. 20h00 – 20h30 Conclusion de la journée par Edgard Sienaert. 20h30 – 21h30 Diner et échanges informels

Les modérations des tables rondes et échanges avec le public seront assurées par les doctorants de l’EA-1573, Paris 8 : Willfried Bosch, Charlotte Ricci, Monique Sobral de Boutteville et par Rémy Guérinel de l’Ass. M.Jousse.

Une publication de Kaori Fushiki et Robin Ruyzendaal

Potehi, glove Puppetts Theatre in South-east Asia and Taïwan (Potehi, le théâtre de marionnettes à gaines en Asie du Sud – Est et Taïwan) Editions du Taiyuan Asian Puppet Theatre Museum; Taïpei 2016.

Potehi“, le théâtre de marionnettes à gaine qui trouve sa source dans le Sud de la région de Fujian, en Chine, est l’une des formes les plus raffinées de théâtre musical dans le monde. Six éminents chercheurs -Robin Ruizendaal, Kaori Fushiki, Tan Sooi Beng, Ma Si-yuan, Josh Stenberg et Caroline Chia- ont collaboré à l’élaboration de ce volume bilingue anglais/mandarin et tracent un itinéraire allant du Fujian à Taïwan et au Sud-est de l’Asie, incluantl’Indonésie, la Malaisie (île de Penang), Singapour et la Birmanie (Myanmar). L’accent est is sur la façon dont fonctionne actuellement le théâtre de marionnettes à gaine dans ces différentes parties du monde touchant au plus près à des questions profondes inhérentes à la culture, à la langue, aux différentes pratiques de cet art, à la religion, ainsi qu’à la politique de ces pays. Richement illustré,l’ouvrage est rédigé dans un style accessible à tous.

L'ouvrage de Kaori Fushiki et Robin Ruyzendaal

L’ouvrage de Kaori Fushiki et Robin Ruyzendaal

Paris (France) : Festival “les Dionysies” 2016, célébrant les 20 ans de la troupe Démodocos.

Du mardi 29 mars au mercredi 6 avril 2016, dans différents lieux de Paris : Sorbonne (amphithéâtre Richelieu); UPMC Jussieu; B.N.F.; Centre Malesherbe; Bibliothèque saint Barbe.

Représentations en langue originale grec ou latin, avec surtitres ou traductions partielles en français de: la Batrachomyomachie (attribuée à Homère); Lysistrata (Aristophane); Les Suppliantes (Eschyle); Oedipe-Roi; Antigone (Sophocle); Gorgias (Platon); la Télémachie (chants I à IV de l‘Odyssée); Amphitryon (Plaute); ainsi que de La Chanson de Roland; Lucrèce à Séte (D’après le De natura rerum); Antigone abyssinienne (d’après Sophocle).

Journée d’étude Musique et théâtre antiques dans l’amphithéâtre du Centre Clignancourt le mardi 5 avril à partir de 14 h.

La troupe Démodocos, fondée il y a 20 ans, est dirigée par Philippe Brunet, Professeur de Langue et Littérature grecques à l’Université de Rouen. Plus d’information en allant sur : www.culture.paris-sorbonne.fr/demodocos/.

Programme détaillé des Dionysies 2016 et renseignements : www.culture.paris-sorbonne.fr

Paris (France) : Symposium sur la “globalisation” des cultures traditionnelles coréennes autour du cas du Pansori

Mercredi 23 mars 2016 de 9 h. à 19 h. Salles des Actes de la Sorbonne. En Français.

Sous l’égide de la KLTI, avec Paris-Sorbonne (IREMUS et PRITEPS) et Paris 8 MSHPN, K-Vox

Attention Etat d’urgence : uniquement sur inscription préalable à h.pejaudier@wanadoo.fr avant le 20 mars. Entrée  54 rue Saint Jacques, 75006 Paris, présenter carte d’identité

Programme : 9 h – Accueil, café. – 9 h. 30 – 12 h 30 : Interventions ex cathedra présentant et analysant diverses expériences d’échanges concrets : Hervé Péjaudier (EHESS), traduire, accueilliParisr, surtitrer, éditer, jouer le pansori en français : un patrimoine en pleine translation. Han Yumi (K-Vox), « seuils et écueils », autour des concours de pansori organisés par le festival K-Vox, bilan et perspectives au retour d’un stage en montagne en Corée avec les lauréats. Anna Yates (SOAS), le pansori, fécondation réciproque de la théorie et de la pratique, une approche plurielle. Jacques-Yves Le Docte (Maison de la Création) pour sa longue pratique d’accueil et d’organisation de stages de pansori et de samulnori à Bruxelles. Lee Hyun-ju (Paris 13, MSHPN), « universalité des affects, diversité des expressions », pour son interprétation scénique de vers de Claudel et de poèmes de Lee Hae-in.  François Picard (Paris Sorbonne), autour de sa pratique musicale entre Chine et France, entre passé et présent : un modèle à suivre pour la Corée ?  14 h – 16 h : Table ronde : « La globalisation, un risque, une chance ? » Échanges libres entre divers interlocuteurs concernés, Lucia Bensasson (ARTA), Pierre Bois (Maison des cultures du monde), Hubert Laot (Musée Guimet), Henri Lecomte, Jean-Marie Pradier (Paris 8 MSHPN), Françoise Quillet (Cirras), dialogue avec le public. 16 h – pause café. 16 h 15 -17 h : Performances : les lauréats du concours K-vox, airs de pansori, chants traditionnels minyos, musique. 17 h – 17 h.45 : Spectacle : Le dit de Heungbo, (la première partie), pansori joué en français par Hervé Péjaudier, accompagné au tambour soribuk par Sohn Zeen-bong. 18h – 19 h : discussion avec le public.

Comité d’organisation : Han Yumi (K-Vox), Lee Hyun-ju (Paris 8 MSHPN), Hervé Péjaudier (EHESS), François Picard (Paris Sorbonne).

Paris (France) : Journée d’étude interdisciplinaire – L’entrée dans l’espace muséal : performances théâtrales au misée, une nouvelle médiation transculturelle.

Mardi 22 mars 2016, de10 h. à 18 h. Au Musée Guimet, salle des Lotus.

Programme :

10 h. à 11 h.30 : Interventions de Cécile Becker (chef du service pédagogique et culturel du MNAAG, doctuere en Histoire de l’art; Katia Légeret (Professeure à Paris 8, actrice, danseuse de bharata natyam) ; Monique de Boutteville (doctorante en collaboration EDSETA-Paris 8 et Université fédérale du Parà (Brésil)); Muriel Roland (doctorante EDESTA Paris 8, comédienne, directrice de la Compagnie SourouS) – 11h 30 : Table ronde : Ivani Fuselier ( Maître de Conférence en Linguistique et langue des signes à l’Université de Paris 8, proesseur de Yoga); Olivier Schetrit ( Docteur en anthropologie visuelleCNRS/EHESS, comédien sourd ); Eric Bonnet ( Professeur à l’Université de Paris 8, Arts des images ); Daniela Amoroso ( Professeure de l’Université fédérale de Bahia (Brésil), directrice de l’unité de recherche Théâtre et Danse); Françoise Quillet ( EHESS/Université de Franche Comté, Directrice du CIRRAS); Colette Poggi (Docteure en Philosophie -Université de Paris 4) – 14h. à 16h. 30 : Performance autour d’oeuvres sculptées du Cambodge ( étudiants de l’Université de Paris 8; mise en espace de Katia Légeret) -16h. 30 à 17 h. : débat.

Adresse : Musée National des Arts asiatiques Emile Guimet. 6, place d’Iéna – 751116, Paris. Attention : participation possible uniquement sur inscription auprès de katia.legeret@univ-paris8.fr – Entrée sur présentation d’une pièce d’identité.

Paris (France) : Journée d’étude “Transmissions, apprentissages, interventions”.

Mardi 8 mars 2016, dans le cadre du séminaire EHESS “Arts de la performance et modes d’autorité de l’Asie du Sud est à l’Insulinde”.

Avec des interventions de Sarah Andrieu (Centre Asie du Sud Est-CASE), Stéphanie Kouri (CASE), Dana Rappoport (CASE), Richard Williams (University of Oxford), Ingrid le Gargasson (CEIAS), Tiziana Leucci (CEIAS).

journée d'étude EHESS

 Adresse : EHESS, immeuble “Le France”, salle 640. 190, Avenue de France – 75013, Paris

Paris (France) : Représentations exceptionnelles de l‘Odin Teatret d’Eugenio Barba au Théâtre du Soleil.

Du 8 au 20 mars 2016, le Théâtre du Soleil accueille l’Odin Teatret pour dix représentations exceptionnelles.

Dans le squelette de la baleine, variation autour de Devant la loi de Franz Kafka.Les 9,10,11 mars à 20h30, les samedi 12 et dimanche 13 mars  à 15h30.

Les grandes villes sous la lune, concert de l’Odin Teatret dans l’esprit de Bertolt Brecht. les 16, 17, 18 mars à 20h30, les samedi 19 et dimanche 20 à 15h30.

Une Rencontre publique aura lieu le mardi 8 mars 2016 à 20h30, avec Ariane Mnouchkine et les acteurs du Théâtre du Soleil, Eugenio Barba et les acteurs de l’Odin Teatret, animée par Georges Banu :le prix de l’expérience :contraintes et dépassements dans le travail de groupe.

Adresse : Théâtre du Soleil, Cartoucherie de Vincennes.

Plus d’informations sur : www.theatre du soleil.fr

Paris (France) : Exposition  et démonstration de masques de topeng balinais.

Du 19 au 28 février 2016, l’Espace culturel des Arts du Masque et la Compagnie Varsorio invitent le Théâtre du Lin à exposer la collection de masques balinais de Frédéric Tellier.

Celui-ci se produira également dans des démonstrations de topeng (théâtre dansé et masqué de Bali)

Exposition visible du lundi au dimanche de 16h 30 à 19h 30. 32, rue de la Solidarité – 75019 Paris

  Exposition présentée dans le cadre du projet interculturel “Masques du monde”.

Renseignements au 09 54 84 84 40

Théâtre du Lin : Maison du Théâtre. 24, rue Saint Leu. 80000 Amiens – Tél : 03 22 80 81 89

Bagneux (France) : Le virtuel en mouvement“.

Le 23 janvier 2016 à 17 heures : Conférence de Philippe Bloesch, suivi d’un débat avec Jean Christophe Dollé et Muriel Roland.

journee du 23 janvier BD Philippe Bloesch est enseignant en image de synthèse à l’ENSATT. Jean Christophe Dollé est comédien. Muriel Roland est comédienne et Doctorante (Université de Paris 8)

Dans le cadre du programme ” Virtuel-Hom[me] :corps poétique-corps numérique” au Théâtre Victor Hugo de Bagneux : 14, avenue Victor Hugo. 9220. Bagneux.

Paris (France) : “Ulysse dans les vagues”. Récital de la Compagnie Démodocos d’après l’Odyssée d’Homère.

Le 12 janvier 2016 à 20 heures 30 : interprétations de Philippe Brunet et Fantine Cavet Radet.

Dans le cadre de la programmation  Brève escale au pays des Muses, au Centre Mandapa. 6, rue Wurtz. 75013. Paris. Métro ligne 6. Station glacière ou Corvisart.

Philippe Brunet est Professeur de langue et littérature grecque à l’Université de Rouen. Il dirige également la Compagnie Démodocos. Traducteur de l’Iliade d’Homère (éd du Seuil 2010; éd. du livre de Poche 2012)

 Egalement au programme :

Vendredi 8 janvier à 20h30 : Ensemble Periptero (Rébétiko et danses)

Samedi 9 janvier à 20h : Ensemble Nephéles, avec la danseuse Marie Al-Fajr

Dimanche 10 janvier à 18h : D’Esope à La Fontaine, par Cyrille Andrieu-Lacu et Isabelle Anna

Jeudi 14 janvier à 20h30 : Contes du Santour, par Nathalie Prokhoris et Ourania Lampropoulou

Vendredi 15 janvier à 20h30 : L’étrange vitalité d’une langue morte par Magda Kossidas

Samedi 16 janvier à 20h : Hommage à Nikos Xilouris par l’Ensemble Parthenon

Dimanche 17 janvier à 18h : Chorale féminine Polytropon

Plus de précisions sur le site : www.centre-mandapa.fr

Taïpei (Taïwan) : la marionnette de théâtre en Asie du sud est et à Taïwan”  (“Potehi in Southeast Asia and Taïwan“)annonc72dpi

Du samedi 12 décembre 2015 au 30 mai 2016 : exposition au Taiyuan Asian Puppet Theatre Museum

Adresse : 79, Xi-Ning north Road. Dating District. Taïpei 103 . MRT : Shang Lian Station.

tél. : +886 2 25 56 89 09. site : www.taipeipuppet.com

Samedi 12 et dimanche 13 décembre: Potehi Festival. Représentations au Nadou Theatre. 79, Xi-Ning N. Road. Taïpei.

Mercredi 16 et jeudi 17 décembre : International Conference  à la Taïpei National University of Arts

La Rochelle (France): séminaire France-Chine/ Europe-Asie

Vendredi 27 novembre 2015, de 9 heures à 16 heures : Université de La Rochelle, Faculté des Lettres, Langues, Arts et Sciences Humaines. Bâtiment Flash2.  Salle du Conseil.

avec Yvan Daniel (Univ. de La Rochelle), Lo Shih-Lung (Univ. de Montpellier 3), Françoise Quillet (Université de Franche Comté), Wang Jing (Université de Paris Ouest), Eléonore Martin (Université de ParisVIII, Vincennes, Saint Denis)

Paris (France): Le théâtre Démodocos: un théâtre associé aux politiques éducatives

Mardi 24 novembre 2015: Grand Amphithéâtre de la Sorbonne, 47, rue des Ecoles. 75000. Paris.

16 heures: Antigone, de Sophocle. Pièce suivie d’une rencontre avec la troupe.

20 heures: Oedipe Roi de Sophocle

 

Le mardi 24 novembre 2015, le Théâtre Démodocos va célébrer 20 ans de poésie et de théâtre antiques au Grand Amphithéâtre de la Sorbonne, en édifiant deux piliers de la tragédie grecque : Antigone et Œdipe Roi de Sophocle. Lors de ces représentations exceptionnelles, et d’une ampleur rarement atteinte en dehors du festival des Dionysies, les tragédies grecques vont retrouver leur éclat antique, par le caractère des masques et une gestuelle subtile, la métrique du texte et les danses du chœur, dans le respect des traditions dramaturgiques du temps de Sophocle. Ces tragédies, à l’esthétique unique et authentique, relèvent le défi de restituer toute la puissance du texte poétique et de la mise en scène antiques, avec des chants en grec ancien et une traduction française du vers grec. Le spectacle est donc ouvert à tous, amateurs de théâtre, de musique et de danse, d’Antiquité bien sûr, mais surtout d’humanité. Le Théâtre Démodocos, en association avec le Service Culturel de l’université Paris-Sorbonne, vous invite à participer au succès de cet événement.

 Toutes les informations sur l’événement ici : www.demodocos.org

Renseignements: Service culturel de Paris-Sorbonne: tél.:01 40 46 33 72/ 0033 1 40 46 33 72

 

Rouen (France) : Voix, geste et rythme dans la poésie ancienne et moderne”.

Du 15 au 17 octobre 2015: Université de Rouen. Colloque et spectacles organisés par Philippe Brunet et Nicolas Lakshmanan (Université de Rouen) et co-organisé par Rodrigo T. Gonçalves (Université du Parana. Brésil ) et Joao Batista Prado Toledo ( UNESP. Brésil)

Jeudi 15 octobre, 19 heures:  Oedipe Roi de Sophocle 

Vendredi 16 octobre, 14 heures 15 : Sosie face à lui-même et autres duos par la Compagnie Demodocos. 

Amphithéâtre Axelrad, Faculté des Lettres. Université de Rouen, place Emile Blondel. Mont Saint Aignan

Vendredi 16 octobre : Colloque: 1/ Rythme et mouvement. 2/ Voix et geste

Samedi 17 octobre : 1/ Rythme et accent en latin et en grec. 2/ Enjeux du rythme transposé.

Lisbonne (Portugal) : Deuxième Colloque International sur la Génétique théâtrale : Parcours de Génétique Théâtrale“.

Les 17 et 18 septembre 2015: Centre d’Etudes de Théâtre de l’Université de Lisbonne (FLUL)

Les thèmes d’orientation des interventions seront les suivants:

1/ D’un texte à l’autre : approches génétiques de la réécriture. Transpositions de romans ou contes sur les scènes contemporaines; réécritureà deux mains (écrivain, créateurs scéniques); adaptations théâtrales et trasferts culturels.

2/ Brouillons scéniques et réécriture pour le plateau: manuscrits de mises en scène; le metteur en scène à l’oeuvre; l’espace de la production scénique (cabinet d’écriture, salle de répétition, réception du spectacle.)

3/ D’une culture à l’autre: circulation des oeuvres (influences, filiations), transferts et hybridations culturels; numérique et génétique du spectacle.

Comité scientifique du Colloque: Ana Clara Santos (CET- université de Lisbonne), Ana isabel Vasconcelos (CET-Université de Lisbonne), Ligia Cipriano (CET-Université de Lisbonne), Sophie Lucet (Université de Rennes 2), Elisabete Marques (CET-Université de Lisbonne).

 

Vincennes (France) : Quatre journées autour du P’ansori coréen

Jeudi 11 juin 2015.

12h15, au Musée Guimet. Conférence-spectacle: P’ansori, le chant profond de la Corée, avec Min Hye-sung.

– 20h, à l’ARTA (Cartoucherie de Vincennes). Présentation-spectacle: Han Yumi: le P’ansori, un art de la scène. (ouvrage paru aux Presse de l’Université de Franche-Comté)

Vendredi 19 juin2015 à 20h30, au Musée Guimet

-20h30. Théâtre.Spectacle surtitré: Le Père, monodrame de Han Seung-won. (Pak Yoon-Mo et le théâtre de Gwangju).

Dimanche 21 juin 2015, au Théâtre du Soleil.

–  14h. P’ansori en transmission: Heugboga: le dit de Heungbo, en intégrale surtitrée. Version Ecole de l’est, avec Min Hye-sung et cinq disciples.

– 18h. Ensemble Aureum. Musique traditionnelle, savante et populaire. Neuf artistes, avec Min Hye-sung (chant)

Réservations-K-VOX : kvoxfestival@gmail.com. ARTA : arta@artacartoucherie.com

 

 

Une publication de Shi-Lung Lo

 La Chine sur la scène française au XIXe siècle, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2015. 216 p. ISBN : 978-2-7535-3696-8. Lien : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=3782

« La pensée qui dirige notre curiosité, lorsqu’une pièce de théâtre est soumise à notre étude, est-elle le désir de trouver une représentation de mœurs qui nous sont inconnues ou l’expression d’un art dramatique indépendant ? » Dans son ouvrage intitulé Le Théâtre des Chinois publié en 1886, le diplomate chinois Tcheng Ki-tong, auteur de cette citation, évoque un point de vue comparatiste sur les mœurs franco-chinoises par le biais du théâtre. Bien avant ce diplomate intelligent et éloquent, les dramaturges français ont tenté de découvrir et d’expliquer la Chine à l’Occident à travers les œuvres théâtrales. L’Orphelin de la Chine de Voltaire inspirée de l’histoire chinoise n’est qu’un des exemples qui témoignent de l’apogée de la chinoiserie du XVIIIe siècle. La Chine, pays lointain à la fois fascinant et mystérieux, est un sujet récurrent sur la scène littéraire française. Si l’image de la Chine ne cesse d’évoluer en correspondant à l’imaginaire des spectateurs, le thème ne quitte effectivement pas la scène de théâtre. Tout au long du XIXe siècle, alors que la Chine et les Chinois connaissent de grands changements de leur histoire du fait de l’ouverture à contrecœur à l’Occident, les dramaturges français décomposent et recomposent les images de la Chine qui habitent leur esprit depuis plus d’un siècle.

S’appuyant sur le répertoire du théâtre français de thème chinois, l’auteur de cet ouvrage analyse la production et la réception des images de la Chine sur la scène théâtrale du XIXe siècle. Le corpus d’étude divisé en trois catégories de spectacles participent toutes à constituer la Chine sur la scène théâtrale française : les pièces à sujet chinois, les œuvres traduites ou adaptées du chinois et l’historique des activités des comédiens chinois en France. Pour les spectateurs du XIXe siècle comme pour les lecteurs d’aujourd’hui, la Chine de théâtre est un sujet à la fois familier et étrange, proche et éloigné, cliché et varié, épuisé mais exploitable : tous ces paradoxes concourent à créer sur la scène française une Chine kaléidoscopique.

Sommaire

Introduction
Chapitre I    Ouverture : Recadrer l’image de la Chine (1842-1860)

Les enjeux de l’opium et du champagne : de la politique à la scène théâtrale – Des épisodes inspirés des anciens répertoires à sujet chinois –  Le voyage en Chine – 4  Les variétés chinoises des vrais Chinois – 5  La Chine : l’événement de l’année –6  La Chine : allégorie politique – 7  La Chine : la chinoiserie reprise et dépoussiérée

Chapitre II   Confrontation : Pérégrinations en territoire chinois (1861-1880)

1  La Prise de Pékin : les pâles lueurs de l’ancien Céleste Empire – 2 Le voyage inachevéUne chinoiserie banalisée : Fleur-de-thé – 4  La comédie du Chinois aux années 1870 –  La rencontre de la chinoiserie et du japonisme – 6  De l’exposition au cirque

Chapitre III   Perplexité : À la recherche d’une Chine perdue (1881-1900)

1  La « trilogie » de la guerre franco-chinoise du Tonkin – 2  À la recherche de la Chine classique – 3  La Chine de Judith Gautier et de Pierre Loti – 4  Les cultures se croisent – 5  Le collage des scènes chinoises à la fin du XIXe siècle –   La Chine des variétés

 Conclusion – Annexe : Tableau historique – Sources et Bibliographie – Tables des illustrations – Index des auteurs – Index des titres des spectacles

 Une lecture mise en espace des Deux monologues singapouriens, proposée par Marc GOLDBERG

 Représentations de Le cercueil est trop grand pour la fosse, de  Kuo Pao Kun, avec Stephen Szekely et d’ Emily d’Emerald Hill de Stella Kon, avec  Brigitte Damiens. Deux textes traduits en français et présentés par Marc Goldberg.

A Nantes, dans le cadre du Festival Atlantide le 30 mai, en présence de Stella Kon. Théâtre Le Lieu Unique, Scène Nationale de Nantes

Le104

Emily d’Emerald Hill au 104 à Paris. Lecture par Brigitte Damiens, création lumière de Stéphane Loirat. Photo:Stéphane Loirat

A Chatenay Malabry, le 9 juin, à 20h. Au Théâtre Firmin Gémier. La Piscine, salle “Le Pédiluve”, 254 Avenue de la Division Leclerc. 92290. Entrée libre. Réserv. 01 41 87 20 84.

A Paris, les 12 et 13 juin à 19h. Au 104, 5, rue Curial 75020. Réserv. 01 53 50 00

 

Toutes ces manifestations ont lieu en relation avec l‘Année de Singapour en France, de mars à juin 2015.